AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shadows
Révolutionnaire 4
Révolutionnaire 4


Féminin
Nombre de messages : 7980
Age : 49
Localisation (Pays,ville,etc) : Montérégie(Québec)
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Sam 2 Sep 2006 - 9:12

Pas mal du tout ma tite Angel Wink

_________________

- Suis ton coeur pour que ton visage brille durant le reste de ta vie... - (Plathotep)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Sam 2 Sep 2006 - 10:54

Merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Sam 2 Sep 2006 - 17:27

Une autre petite suite ^^
------------
- Tout à fait ! Tu veux essayer ? demanda Jane en se dirigeant vers le frigo.
- Je…eh…non pas vraiment, pas à cette heure, bredouillais-je surprise de ses goûts culinaires.
- Très bien, dit-elle en haussant les épaules.

Elle fouilla dans le frigo, pour en sortir une tomate et de la mayonnaise. Elle se rendit alors compte qu’elle ne savait pas où se trouvaient les ustensiles.

- Eh…Alex ? Où est le tiroir à ustensiles ? demanda-t-elle un peu gêner de son ignorance.

Je lui souris et vint la rejoindre pour lui montrer où il était et par la même occasion montrer où est le reste de l’attirail au cas où elle serait prise seule à ce faire à manger.

- Alors là c’est les assiettes, les bols et les verres, je crois que je n’es rien oublier, expliquais-je en montrant l’endroit.
- Très bien merci de cette présentation intime avec tes instruments de cuisine, rigola Jane.
- Rooo, mais te moque pas, sinon tu vas te débrouiller seule hein ! bougonnais-je.
- D’accord, d’accord Alex bougonneuse, alors dit-moi, tu tiens vraiment à manger du boudin ce soir ? fit-elle remarquer en souriant.
- Bon fait ton sandwich aux tomates et étouffe toi avec un peu c’va m’faire des vacances…, aboyais-je.
- Oh aller ne me fait pas la tête Alex, c’est pas cool, dit-elle en faisant la moue.

Je leva les yeux au ciel et soupira.

- Ma gentillesse va me tuer, bon tu as besoin d’aide pour ce…déjeuner ? finis-je par dire.
- Oui, que tu me coupe les tomates, comme tu faisais quand nous étions ados tu te souviens ? interrogea Jane.
- Oui, quand nous étions chez toi et que ta mère était au boulot ou bien chez des amies et que tu avais envie de ce genre de dîner, j’étais là seule qui coupaient tes tomates quand j’étais dans le coin, me remémorais-je.
- C’était le bon temps, non ? confessa Jane.
- Oui tu as tout à fait raison, bon aller passe-moi ce couteau et cette tomate qui va finir dans ton ventre ! m’exclamais-je avec joie.

Elle me sourit et me passa le couteau avant de sortir le pain de l’armoire et de le faire toaster. Elle se tourna et me regarda, ce que, en passant, je ne remarqua pas. Elle était adosser sur le comptoir et me fixa, d’une façon asser amoureuse ou plutôt contemplatrice.
***

Comment je sais son regard et sa position si je ne savais pas qu’elle me regardait hein ? Et bien lorsque je me suis retourner une fraction de seconde, c’est à ce moment que j’ai bien remarqué son regard, ce regard que jamais je n’oublierai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadows
Révolutionnaire 4
Révolutionnaire 4


Féminin
Nombre de messages : 7980
Age : 49
Localisation (Pays,ville,etc) : Montérégie(Québec)
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Mer 6 Sep 2006 - 19:37

Belle suite Wink

_________________

- Suis ton coeur pour que ton visage brille durant le reste de ta vie... - (Plathotep)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmi
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10896
Age : 46
Localisation (Pays,ville,etc) : Montérégie (Québec) CANADA
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Mer 6 Sep 2006 - 21:37

Lâche pas continue Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karminette.easyforumpro.com
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Jeu 7 Sep 2006 - 6:54

Merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Sam 9 Sep 2006 - 0:51

Une petite suite ? ^^
-------------------
Chapitre trois

Ces lèvres étaient si douces, son baiser si délicat, il me donnait des frissons à travers tout le corps. J'avais l'impression que je me sentais flotter, comme si une tornade venait de nous emporter dans le creux d’elle-même et que nous tournions lentement. Je sentit le bout de ses doigts, d’une chaleur ni froide, ni tiède, me chatouiller involontairement l’échine…
***

Cela aurait pu aller plus loin, mais c’est exactement à la fin de ce geste que je me réveilla, non pas en sueur, mais surprise. Dans ce rêve, si je peux le qualifier ainsi, ce n’était pas un garçon que j’embrassais, mais ma meilleure amie ! Depuis quand je faisais des rêves aussi…intense avec ma meilleure amie je n’en avais aucune espèce d’idée. Peut-être depuis deux jours, depuis son regard, sa contemplation sur moi et mon physique. J’avais beaucoup entendu parler de la découverte lesbienne typique, la fille tombe amoureuse de sa meilleure amie et sa meilleure amie aussi ou bien d’autre fois la rejette. Par contre, je dois vous avouer que ce jour-là, j’avais pensez différemment d’aujourd’hui, j’aurai voulu que Jane soit hétéro ramène des conquêtes tous les soirs que je l’entends bien pour que mon cerveau comprenne que je ne peux l’avoir. Seulement c’était différent, Jane était belle et bien intéresser à moi et me voulait, ça se voyait quand je revoyais son regard a répétition dans ma tête.
***


D’ailleurs, c’est seulement plus tard que je compris que je l’aimais vraiment, je crois; mais si vous voulez bien nous allons y aller par l’étape entre ce réveille brutal et la journée où j’ai enfin accepté mon amour pour Jane.
***

Je soupira un moment, puis, je sortis de mon lit avec difficulté à me réveiller comme il faut contenu du fait que je me retrouva quelques secondes plus tard face contre terre. Le bruit de ma chute se fit entendre dans tout l’appartement, ce fût suivit rapidement par quelques jurons typiquement québécois. Je crois que pour me relever de face contre terre cela ma prit un bon vingt minutes. Ce fut même Jane qui arriva en courant, après avoir entendu ma chute pour venir m’aider. Seulement vu qu’elle se marrait et bien elle avait de la difficulté à m’aider.

- Tu t’es bien marrer, c’est bon tu peux crever maintenant ? répliquais-je avec un sac de glace sur mon nez légèrement bleu.
- Rah aller Alex ne me boude pas, tu dois avouer que c’était marrant te voir par terre comme ça, non ? demanda-t-elle innocemment.
- Pas du tout maintenant j’ai le nez tout bleu et ça me fait terriblement mal ! hurlais-je presque hors de moi.

Jane soupira et ce leva de la chaise de cuisine pour venir me voir. Elle me regarda droit dans les yeux. Ce que je me suis sentie bizarre a ce moment ! J’avais carrément l’impression de fondre de désir sous son charme. Elle déposa le sac sur la table et s’approcha un peu plus de moi, puis c’est à ce moment que nos lèvres s’effleurèrent…
***

Bien sûr comme vous devez, vous en doutez, Jane ne s’est jamais lever pour m’embrasser, c’est bien sûr encore mon cerveau qui a été le fautif. Seulement quand elle s’est lever elle est aller me chercher des tynenol pour m’enlever un peu de douleur.
***


- Tient avale ça ! Tu iras mieux après, me dit Jane en me tendant deux tynenol et un grand verre d’eau froide.
- Merci, remerciais-je.
- De rien, mais tu sais, c’est pas trop malin ce que tu as fait. Comment tu as fait ton compte pour tomber de ton lit comme ça ?, demanda-t-elle en me changeant de sac de glace car elle avait pratiquement tout fondu.
- J’en sais rien j’ai fait un drôle de rêve où…, commençais-je en hésitant à dire mes derniers mots.
- Où ? insista Jane.
- Où Zack n'était jamais mort, mentis-je.
- Hum…, dit-elle inconvaincu.

En fait, je savais très bien que Jane n’avait rien gobé de ce je venais de lui dire, elle savait toujours lorsque je mentais. Peut-être à cause d’un tic que je ne connaissais pas l’existence, j’en sais trop rien. Je soupira un peu honteuse d’avoir menti.
***


Si vous saviez ce que c’était dur dans ce temps-là de me l’avouer. Après tout, toute ma vie je m’étais cru à cent pourcent hétéro et me voilà que je tombais amoureuse de ma meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Dim 17 Déc 2006 - 10:22

voilà une suite ^^ pour vous !

---------------------------

Si vous saviez ce que c’était dur dans ce temps-là de me l’avouer. Après tout, toute ma vie je m’étais cru à cent pourcent hétéro et me voilà que je tombais amoureuse de ma meilleure amie. Je ne m’acceptai tellement pas, que j’en aie fait des conneries tellement stupides…
C’est peu après ce rêve que j’ai commencer a faire des conneries, je sortais tout les soirs dans les bars n’avertissant que très peu Jane, me saoulait et ramenait des conquêtes tous les soirs sans cacher ce qui ce passait la nuit. Je ne sais pas si je faisais cela pour me convaincre que je n’étais pas lesbienne ou bien pour faire comprendre quelque chose à Jane. De toute manière peu importe la raison elle était fausse et stupide. Ce ne fût qu’un certain soir que je décida d’arrêter mes conneries, car j’avais remarquer mon erreur, mais laissez-moi mieux vous expliquez.

***


- Jane, c’est moi, j’suis de retour, dis-je d’une voix un peu bizarre, j’étais encore saoule, mais moins que certains soirs.
Je posai mon regard par terre et je fis un de ces bonds que j’en tombai sur Guillaume, ma conquête de ce soir là.

- Ben voyons criss kesser t’a ? demanda Guillaume.

Après c’est quelques paroles, je ne sais pas trop pourquoi je me suis senti éveiller et ayant tout mes sens. Le sang que je venais de voir m’inquiétait trop, mon cœur battait la chamade, je n’avais qu’une peur en me ruant vers le salon, là où le sang me dirigea, de retrouver Jane morte et tout ça à cause de mes conneries. Quel ne fût pas mon cris d’horreur quand je vis Jane adosser sur l’un des murs du salon un bras pendant vers moi et l’autre sur le côté tenant un couteau taché d’un rouge foncé. C’est lorsque j’accouru au côté de Jane que, je crois, Guillaume me demanda;

- Qu’est-ce que tu crisse a geuler comme une per…

Il s’était arrêter de parler en voyant Jane et moi, qui la tenait dans mes bras.

- Appelle une ambulance Guillaume vite ! dis-je en larmes.

- Et merde…, fit-il seulement répété sans arrêt.

- GUILLAUME APPELLE UNE AMBULANCE MAINTENANT DÉPÊCHE ! hurlais-je hors de moi.

- O…oui… dit-il avant d’aller appeler.

Je la serrai tendrement contre moi en pleurant comme une conne, pourtant je savais que c’était de ma faute. Si seulement je n’avais pas fait la stupide de première, Jane ne serait jamais sur le point de mourir. Quand Guillaume eut raccroché, il me dit qu’il partait et que les ambulanciers arriveraient. Lorsque les ambulanciers sont enfin arriver ils m’ont poser des questions et m’ont dit de venir avec eux si je le voulais. C’est quand je fus arriver à l’hôpital que la terre arrêta de tourner, tout ce que je pensais en ce moment c’est de prier de tout mon cœur que Jane s’en sorte vivante et sans séquelles, car jamais je ne me le pardonnerai…

Chapitre quatre
Deux jours, déjà deux jours qu’elle était dans un coma sérieux, les médecins disaient qu’elle avait perdu grandement de sang. Ils ne cessaient pas d’ailleurs de me dire qu’une demi-heures après mon arriver et elle serait morte définitivement. Ils me disaient aussi que certains jours elle risquait de mourir et que d’autres non. Bref ils jouaient à la toupie et ne cessait de ce passer le dossier de Jane.
Et oui, c’est ça le système médical québécois, tu as le temps de mourir vingt fois avant que l’on vienne te soigner. Je me souviens d’ailleurs que j’ai longuement pleurer dans sa chambre, je ne supportais pas de la voir brancher ainsi et d’avoir une intraveineuse. Tout le monde le sait qu’une personne dans le coma risque de ne jamais en sortir, c’est ce qui me faisait le plus peur. Puis dire qu’étant plus jeune je m’étais promis de ne jamais boire une seule goût d’alcool, voilà que je venais de trahir ma propre promesse, ce qui m’amenait à la voir ainsi.
Lors du troisième jour je décidai d’aller me chercher un bon chocolat chaud pour me tenir éveiller. Je ne dormais pratiquement pas, ce n’était donc pas étonnant que la fatigue me gagne. Je me penchai doucement sur Jane en l’embrassant sur le front et en lui disant tendrement, même si au fond je savais qu’elle ne m’entendrait pas, je l’espère.

- Je vais aller me chercher un chocolat ma belle, je reviens tout de suite après, soit pas inquiète.

Puis je sortis sans dire un mot et me dirigeai vers l’ascenseur pour aller au rez-de-chaussée. Dans l’ascenseur je soupira longuement et lentement, comme pour me contrôler a ne pas pleurer. C’était tellement dure de voir tous ces médecins me dire des jours qu’elle vivrait, d’autres non, même quelques fois ils me disaient qu’elle risquerait d’avoir de grave séquelles; pourtant ils ne cessaient pas de ce passez le dossier sans cesse, chaque jours c’était un docteur différent. Chaque jour j’espérais que ce soit le bon et je n’avais pas hâte à ce qu’il n’y est plus de médecins pour Jane, c’était une peur que j’avais depuis le commencement de l’échange de son dossier. Je baissai alors la tête et soupira une seconde fois, il me semblait que l’ascenseur était longue avant de ce rendre au rez-de-chaussée, mais ce n’était que moi, car quelques secondes plus tard j’entendis le ding qui signifiait que j’étais rendu. Je sorti de l’ascenseur et en me dirigeant vers la cafétéria j’entendis un message d’une infirmière dire qu’il y avait une urgence dans la chambre deux cent neuf. Mon cœur cessa alors de battre et la panique se propagea à une vitesse hallucinante. Je fit demi tour à une vitesse grand V. J’appuya sans relâche sur le bouton de l’ascenseur et voyant sa lenteur j’opta pour les escaliers.
Mon cœur s’affolait à chaque seconde que je prenais à monter ces maudits escaliers. Mon regard était empli d’eau, j’avais de la misère à voir les marches et leurs profondeurs. Je m’enfargeai d’ailleurs une dizaine de fois avant d’arriver, enfin, au deuxième étage. Je me rua vers la chambre, j’arrivai au moment où l’infirmière sortait de la chambre assez troubler.

- Qu’est-ce qui c’passe ? demandais-je énerver en voulant entrer.

- Êtes-vous de sa famille ? rétorqua-t-elle durement.

- Non, mais…, n’eus-je simplement le temps de dire.

- Alors je ne peux rien vous dire, trancha-t-elle en continuant à me bloquer l’accès.

- ÉCOUTEZ MOI ! JE SUIS SA SEULE AMIE, JE SUIS COMME SA FAMILLE, ALORS J’AI LE DROIT DE SAVOIR ! hurlais-je hors de moi.

- Très bien, calmez-vous tout d’abord madame car tout ce que vous allez obtenir c’est un renvoie express au rez-de-chaussée, dit l’infirmière toujours aussi durement.

- D’accord, mais si je me calme vous me laissez entrer et je vais pouvoir savoir ce qui ce passe ? répliquais-je en me calmant assez faussement.

- Non, vous n’allez pas entrer, mais vous aurez droit à savoir ce qu’elle a, répondit simplement la dame.

- Hum…d’accord, je suis calme maintenant, dîtes le moi ! rétorquais-je.

- …Elle a un problème au cœur, son pouls ne bat pas correctement et c’est très dangereux, d’où le fait qu’il ne faut pas déranger le docteur, maintenant que vous êtes calmer, je vous suggère de vous diriger doucement vers l’ascenseur et d’aller manger un quelque chose et de vous changez les idées, expliqua-t-elle avant de m’ordonner de quitter les lieux.

Je n’en revenais pas, ma meilleure amie était en état critique et je ne pouvais pas la voir. On m’ordonnait d’aller en bas sans broncher en me conseillant de me calmer ? Putain je les auraient bien vu moi à ce moment là essayer de ce calmer en ce demandant si celle qui nous est le plus chers sur terre va mourir ou non. Je descendis quand même calmement, pas parce que je le souhaitais, mais parce que les larmes m’empêchaient de voir. Puis à quelques mètres de l’ascenseur je m’effondrai en larmes. Des tonnes de sanglots me secouaient sans que je ne puisse les contrôler. J’avais l’impression que le monde se diluait, s’évaporait sous mes pieds, comme un grain de sable dans un sablier en marche. Soudainement, à travers mes sanglots et mes larmes, j’entendis la voix de Jane me murmurer près de moi de ne pas abandonner. Je savais très bien que j’hallucinais, pourtant cette voix me réconfortais, me rassurais, comme si elle venait me donner l’espoir de croire en son rétablissement. Je m’arrêta alors quelques seconde de pleurer, mais sanglota encore un peu et je m’essuya les yeux avec les manches de ma chemise. Je me releva et renifla un bon coup avant d’appuyer sur le bouton de l’ascenseur. Je le pris et descendit me chercher un sandwich avec un bon verre de jus. Je le dégusta lentement en bas, dans la cafétéria, en regardant les gens passer, quelques fois ceux-ci me faisaient de jolis sourires. Comme s’ils savaient ce que je vivais et qu’ils voulaient me donner espoir.

***


Bon c’est sûr qu’à me voir dire tout ça vous devez croire que j’avais perdu la tête. Ce n’es pas le cas, je vous rassure, c’était vraiment vrai, seule la voix de Jane n’avait été que le fruit de mon imagination. Pourquoi cela vous surprend autant ? J’avais crier si fort que l’hôpital au grand complet avait du m’entendre, pas étonnant que j’ai été souris de cette façon. C’était soit pour m’encourager ou pour me féliciter d’avoir affronter une de ces infirmière trou du cul. Bref peu importe la raison je me souviens que ces sourires m’avaient redonner de l’espoir.

***


Vingt-quatre heures aux soins intensifs, c’est ce qu’à subit Jane après ma collation. Vingt-quatre heures de stresse, de sanglots et d’ignorance a son sujet. Personne ne voulait rien me dire, comme si l’on voulait me cacher quelque chose d’inquiètent. Un symptôme inconnu ou un truc du genre.
Je me prenais la tête depuis un bon quarante minutes déjà, quand enfin un médecin vint enfin ce dénié a venir m’expliquer ce qu’il en était.

- Vous êtes bien Alexandra Harisson ? demanda-t-il.

- Oui, puis je tiens à avoirs des infos sur Jane ou sinon je vais porter plainte a je sais pas qui mais croyez moi vous aller entendre parler de moi ! J’ai le droit de savoir comment elle va ! m’emportais-je.

- Elle va bien, son problème de cœur c’est stabiliser et elle s’est réveiller, le problème cardiaque a du être causer par l’effort que Jane a fournir pour ce battre contre un virus grippale qu’elle a contracter, une petite grippe de rien du tout, c’est ce que votre amie a, expliqua le médecin avec un sourire.

Une petite grippe, ce sont ces quelques mots qui ne cessaient de ce résonner dans ma tête. Elle n’avait rien, elle s’en sortait idem ou pratiquement. J’avais un sourire des plus grand, je n’avais jamais autant souris, je crois; je me dirigea vers le docteur et le serra dans mes bras en le remerciant. Il m’as bien entendu dit que ce n’était rien, puis il retourna à ces occupations. Après quelques minutes, je vis Jane sur son lit d’hôpital sortir avec une autre infirmière la diriger. Elle dormait paisiblement, avec ce même visage attendrissant qui m’a tant fait craquer durant tout le temps. Je la regarda s’éloigner heureuse d’enfin savoir qu’elle allait bien, puis lentement je me dirigeai vers sa chambre. Bizarrement j’avais l’impression d’avoir un énorme poids d’enlever de sur mes épaules. J’étais à un tel point contente que j’en chantais, plutôt marmonnait, une chanson que j’aimais bien dans ces temps-là. Enfin arriver à la porte du deux cent neuf, je rentra doucement pour venir m’asseoir et attendre son réveil.


Dernière édition par le Mer 3 Jan 2007 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Dim 17 Déc 2006 - 10:23

et le commencement du chapitre cinq ^^

--------------------

Chapitre cinq
Jane était restée près de deux ou trois jours supplémentaire à l’hôpital. Pas que je le voulais ou bien qu’elle le voulait, mais elle y était obligée, à cause de sa tentative de suicide. Je me souviens d’ailleurs qu’elle m’avait ordonnée, gentiment, d’aller à l’appartement prendre une bonne douche et qu’ils s’occuperaient bien d’elle ici. J’avais même refusé à plusieurs reprises à mes souvenirs…

***


- Allez Alex, je te dis de rentrer, une douche bien chaude te fera un plus grand bien ! Répliqua Jane.

- Hum…si tu le dis, mais j’pas envie bon, murmurais-je en faisant la moue.

- Alex…ils vont prendre soin de moi ici, puis tu as entendu toi-même le docteur, c’est qu’une petite grippe, dit-elle.

- Tu as été dans un coma Jane, ce n’est pas rien ! Hurlais-je furieuse qu’elle prenne tout ça à la légère.

- Alex, on est dans un hôpital moins fort…puis va à l’appart’ je sors aujourd’hui de tout façon, reviens vers dix-huit heures pour me chercher, trancha-t-elle avant de mettre les écouteur de sa télé et de visiblement monter le son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Égyptien 2
Égyptien 2


Masculin
Nombre de messages : 2317
Age : 38
Localisation (Pays,ville,etc) : Noisy le grand, ile de france, FRANCE
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Mar 19 Déc 2006 - 17:08

Arfffff, une chose est sure tu as le don pour nous laisser l'envie dans lire plus, sacrée Angel....

en tout cas merci pour cette suite, cela faisais un moment que je l'attendais et bravo car l'histoire est bien goupillée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Mer 20 Déc 2006 - 17:42

XD Merci, oui c'est un don asser facheux hein ? Désolé de cette longue attente, j'avais carrément oublier que j'avais une suite a poster ici, mille excuses, enfin la suite est sûrement pour bientôt je tombe en vacs' vendredi donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Ven 5 Jan 2007 - 11:45

Voilà la suite bonne lecture
---------------------------

- D’accord…d’accord, je rentre, dis-je pour moi-même en sortant de la chambre.

***


Je soupira, je me retrouvais devant ma porte d’appartement, ce devait faire une semaine et demi que je n’y avait mit les pieds que pour prendre une douche rapide, me changer et repartir à l’hôpital, seulement cette fois je verrai la maison en désordre total. Peut-être même le sang sécher de cette soirée et le couteau qui y traîne à quelques mètres. Je décida de tourner la poigné, Snoopy me sauta dessus tout content, effectivement, j’avais demander au voisin de s’en occuper le pauvre, il semblait tout perdu. Je lui sourit gentiment en le flattant un bon deux minutes avant de me diriger lentement vers le salon. Comme prédit il y avait toute une grosse tâche de sang sécher sur le sol et le couteau tout près, je remarqua même quelques vases briser et une lettre sur la petite table du salon. C’était tous des détails que je n’avais malheureusement pas remarqué depuis aujourd’hui.
Je me dirigea vers la lettre et la prit dans mes mains; il y avait des taches de sang bruns sur le papiers, c’était volontaire ça ce voyait. L’écriture semblait tremblotante, les lettres quelques fois mal écrit ou bien des fois des points oublier. Ce devait être la lettre d’adieu de Jane, à cette pensé, une boule se forma à ma gorge et mon estomac ce noua, même des larmes montèrent.

Chère et douce Alex,

Si tu trouves cette lettre c’est que visiblement tu ne tiens pas à moi comme je le pensais, puisque je longe le sol, morte, près de ce misérable bout de papier. Ce que je me demande c’est pourquoi tu m’as fait souffrir comme ça, car tu ne peux pas nier tu m’as blessée Tu me savais très bien amoureuse de toi Alex, tu le savais, pis toi aussi tu l’es ! Pourquoi tu te l’es pas avouer hein ? Non au lieu de ça tu rentres le couteau dans plaies pis t’ignore tes sentiment c’est lâche ! Tu m’as fait regretter de venir habiter avec toi, j’ai regretter de toute mon âme d’être venu te demander de l’aide, d’être tomber amoureuse de toi, Alex Tu vis encore sur ton nuages de déprime, pis ça me fait chier passe tu passe à côté de tes propres sentiments, pis dès qu’un sentiment heureux t’arrives tu te caches pis tu l’ignore. Y’a des fois où je me demande pourquoi tu vis encore, va dont te pendre si tu aimes tant que ça la mort ! Va s’y ! Tue toé si c’est ce que tu penses le mieux J’aimerai des fois te dire ça pour te réveiller Alex, mais j’ai pas le cœur à te faire de la peine passe j’t’aime plus que toute au monde. Pis t’avoir su si loin de moi ça ma tuer a petit feu. T’sais au début je me disais que t’allais revenir vers moi, mais non tu revenais pas. Ben ce soir, avant de partir si tu m’as vue, ça été la dernière fois en vie J’ai souffert, peut-être, mais moins que de savoir que tu n’es plus à moi. J’espère que tu vas voir ton erreur même si y’est trop tard, pis que tu fera pas la même avec une autre fille qui va peut-être t’aimer. Je t’es aimer plus que tout Alex, pis tu t’en rendais sûrement même pas compte, t’étais la dernière chose qui me raccrochais à la vie, pis cette chose là je l’es perdu, pis c’était toi.

Je te souhaite ben du bonheur ma Alex, je veillerai sur toi

J’t’aime

Jane


Je regardai la lettre d’une vue embrouiller, il y avait même quelques larmes qui étaient tombé sur la lettre, laissant une tâche mouiller à quelques endroits. Je me mis doucement à serrer le papier avant de le déchirer et de m’effondrée au sol en sanglots. C’est seulement à ce moment que je me rendais compte de toute la douleur que je faisais subir aux autres, s’en était puérile et totalement ridicule. J’avais une telle rage en moi, une rage contre moi-même, contre mon sens de vouloir vivre. Jane avait raison. J’ai été trop longtemps sur mon nuage de dépression, il fallait en tomber maintenant. Si je n’avais pas aimé la vie comme je prétendais si bien et que je n’avais rien à perdre, il y aurait longtemps qu’en silence je me serai tué au bout d’une corde ou de mon sang en m’assurant cette fois de ne pas me manquer avec des médicaments. Je crois que j’étais rester un bon vingt minutes, là à pleurer comme une conne en me disant qu’il fallait que je me reprenne en main.
Lorsque je me relevai enfin j’essuyai les larmes qui étaient resté sur mes joues blanchâtres. Je parti me chercher un kleenex et fit ce que j’avais à faire, puis commença le ménage. Je commençai par le salon et fini par la cuisine. Quelques fois je m’arrêtais pour m’occuper du pauvre Snoop’, il ne cessait de me regarder inquiet. Après avoir fini la vaisselle, il devait être près de dix-sept heures, je décidai enfin d’aller sous la douche. Comme d’habitude cela me prit maximum vingt minutes, ce qui me laissait un bon quarante minutes. Je me prépara calmement et décida de sortir aller chercher quelques roses noirs, la fleur favorite de Jane. Je pris mon portefeuille, mon cellulaire, mes clefs et je sorti de l’appartement un sourire aux lèvres, le premier depuis des mois.

***

Vous devez vous demander pourquoi tout d’un coup j’étais devenu si heureuse. C’est qu’en fait durant mon ménage j’avais oublier de vous mentionnez que je m’étais débarrasser de certaine chose qui faisait parti des objets que le psychologue m’avait suggérer de jeter pour me sentir mieux et voilà qu’aujourd’hui je l’avais écouter. Il m’avait dit « Tu vas jeter ça et tu vas te sentir magnifiquement bien, ça n’enlèvera pas le fait que tu vas être encore un cas en dépression critique, mais tu vas sentir un poids s’enlever de sur ton cœur… ». Bon ça paraît vraiment stupide dit comme ça au début moi aussi je trouvais ça con, mais voilà que je me suis dit pourquoi pas essayer, puis il avait eu raison. C’est bizarre comment le cerveau peut-être bizarrement fait non ? C’est sûr qu’il faudrait que je consulte encore, mais au moins, cette action m’avait, bizarrement, enlever un poids de sur les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Égyptien 2
Égyptien 2


Masculin
Nombre de messages : 2317
Age : 38
Localisation (Pays,ville,etc) : Noisy le grand, ile de france, FRANCE
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Sam 13 Jan 2007 - 16:08

On dirait que tout commence a aller mieux dans ton histoire, Angel, doit on s'attendre a une rechute ???? Arfff

en tout cas bravo toujours aussi interresant tes écris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Dim 14 Jan 2007 - 15:48

une rechute ? qui sait, moi-même je ne sais pas mes suite, j'imagine que oui, sinon l'histoire n'aurais plus de piquant... Merci de me suivre encore Horus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hervé
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 1532
Age : 41
Localisation (Pays,ville,etc) : France,Nice
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Mar 30 Jan 2007 - 20:36

Coucou Jess Smile

On a longuement parlé de tes écrits, je ne vais donc pas m'étaler (on pourrait y passer la nuit Wink )

Au niveau de la forme
Je me répète encore une fois : ton style me fait penser à Stephen King. Tu donnes aussi beaucoup de tendresse, tes phrases sont rondes, comme un bon vin, agréables en bouche à prononcer.
Seule ombre au décor...ton orthographe et le choix des temps (la conjuguaison n'est pas ton fort!!), mais ça se voit que tu fais attention depuis que je t'ai grondé Wink
C'est très important, car l'ambiance peut être cassée à cause des erreurs de ce type.

Au niveau du fond : fais attention de ne pas laisser s'exprimer de trop tes émotions, tu perds en technique (je ne te le dirai jamais assez lol). Or c'est ta technique (apparemment innée chez toi, chapeau bas Wink ) qui produit l'accroche du lecteur.
Le trop plein d'émotions ou d'explications provoque la lourdeur du style, mais pour ça, parles-en avec ton prof de français Smile

Mais au dela de tous ces freins dans ma lecture, j'ai vraiment accroché, je suis fan de toi Wink

bises et continue à me tenir en haleine!!!

_________________
un étranger est un ami que l'on ne connait pas encore


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fondation-nicolas-hulot.org/
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Dim 4 Fév 2007 - 11:38

Very Happy Merci de ton commentaire Hervé effectivement la conjugaison et l'orthographe est mon horreur ! Par contre j'essaie ee m'améliorer ! Bref merci de ton commentaire et j'essairai de faire une suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hervé
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 1532
Age : 41
Localisation (Pays,ville,etc) : France,Nice
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Jeu 15 Fév 2007 - 11:16

Ben oui Jess!!! On l'attend...LA SUITE! LA SUITE! LA SUITE!!!!! lol!

_________________
un étranger est un ami que l'on ne connait pas encore


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fondation-nicolas-hulot.org/
Angel_2006
Kéniapithèque 5
Kéniapithèque 5


Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 24
Localisation (Pays,ville,etc) : Au Québec
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Jeu 15 Fév 2007 - 18:27

Je ne sais pas quand la remettre, c'est a voir encore, je n'es pas trop d'inspiration...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hervé
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 1532
Age : 41
Localisation (Pays,ville,etc) : France,Nice
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Jeu 15 Fév 2007 - 18:44

C'est quand tu veux Wink ta muse te donnera le souffle Smile

_________________
un étranger est un ami que l'on ne connait pas encore


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fondation-nicolas-hulot.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant   Aujourd'hui à 4:33

Revenir en haut Aller en bas
 
(On retente^^) Histoire sans nom pour l'instant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» {Sans titre pour l'instant}
» collection de cobra : ma collection pour l'instant
» [Ende, Michael] L'histoire sans fin
» Ende, Michael - L'Histoire sans fin
» L'histoire sans fin!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Littérature-
Sauter vers: