AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La maladie de la vache folle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
angecornue2002
Philosophe 8 : Heidegger
Philosophe 8 : Heidegger


Féminin
Nombre de messages : 10830
Age : 34
Localisation (Pays,ville,etc) : Drummondville, Centre-du-Québec
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: La maladie de la vache folle   Lun 19 Mar 2007 - 11:07

La maladie de la vache folle : le lait ? Les petits pots ? La cantine ? Les crèmes ?



Difficile d'évoquer les risques infectieux alimentaires sans parler du prion, ou plus précisément de l'éventuelle contamination humaine par l'agent responsable de la maladie de la "vache folle".

Que sait-on aujourd'hui des aliments susceptibles d'être porteurs du prion anormal et quels conseils pratiques délivrer aux parents ? Le Dr Pierre Beauvais, spécialiste de la maladie de Creutzfeld-Jakob, dresse un état des lieux des connaissances actuelles.

Dans l'organisme de l'animal atteint, le prion ne s'exprime que dans le système nerveux central (cerveau et moelle épinière - et non osseux comme on confond souvent), le système lymphoïde (ganglions, rate, amygdales, thymus) et l'intestin, On ne le retrouve ni dans le lait, ni dans les muscles (c'est-à-dire la viande).



Ces particularités sous-tendent la nature des aliments potentiellement infectants.

- Le lait : aucun risque, le lait est dépourvu de cellules immunitaires capables d'exprimer la protéine, même si la vache est malade.

- Les petits pots : les abats d'origine bovine et ovine sont interdits dans la fabrication des préparations pour nourrisson depuis 1992. La surveillance de ces produits est telle que tout risque semble écarté d'autant plus qu'une circulaire est venue, en 1996, renforcer ces contraintes imposées aux industriels.

- La cantine et la restauration rapide : théoriquement, il ne devrait plus y avoir de risque... 90 % des vaches atteintes sont dies vaches laitières, qui ne sont donc pas destinées à la boucherie. Le problème réside dans l'exploitation de ces vaches laitières en fin de vie, dont la viande était utilisée comme bas morceaux dans la fabrication de steaks hachés ou de hamburgers dans lesquels on trouvait divers abats ajoutés comme liants, notamment de la cervelle. Si les muscles de cette viande de mauvaise qualité sont consommés seuls, il n'y a pas de risque. Ce sont les liants éventuels qui peuvent être contaminant... Bien que l'utilisation des abats soit aujourd'hui proscrite, sont donc à considérer avec une certaine prudence si l'on ne dispose pas d'informations précises sur leur origine et leur mode de fabrication : les saucisses, 1es steaks hachés (autres que ceux préparés devant le consommateur par son boucher), les hamburgers, les raviolis, cannellonis et autres plats préparés d'origine incertaine, tels que les vols-au-vent par exemple. La mise en place des tests rapides et le renforcement des contrôles devrait permettre d'être bientôt comploteuse rassuré...

- La gélatine : elle entre dans la composition de nombreux produits et plus particulièrement dans la fabrication de toutes les gélules : la gélatine provient de l'os et de la peau, le risque d'y trouver des prions est donc extrêmement faible; selon un principe de précaution poussé à l'extrême, les autorités sanitaires britanniques avaient envisagé d'interdire l'utilisation pharrnaceutique de la gélatine, elles ont fait marche arrière...

- Les crèmes et cosmétiques : les produits d'origine bovine sont interdits dans la préparation de tous les cosmétiques depuis 1992.

- Les médicaments d'origine bovine, notamment le glucagon, des héparines et certains produits homéopathiques, ne sont plus autorisés depuis plusieurs années.

Propos recueillis par le Dr M.J. (mars 2001)



J'espère que cela vous rassurera un peu du moins pour ce qui est du lait et des produits que l'on donne a nos nourrissons car cette maladie est mortelle si on la possède par le biais de produits bovines qui en sont atteintent!
Plusieurs font l'inspection et veillent a ce qu'il n'y est pas de passe droit!


Dernière édition par le Sam 24 Mar 2007 - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mpbleutine
Peintre 4


Féminin
Nombre de messages : 9452
Age : 53
Localisation (Pays,ville,etc) : france
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: La maladie de la vache folle   Sam 24 Mar 2007 - 11:54

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La maladie de la vache folle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vache Folle IIPA Mystere
» Parmentier de queue de boeuf
» Petit goût sucré (nectar) double IPA Vache folle
» Vache folle 2IPA Amarillo
» 2IPA - Vache folle Columbus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Santé-
Sauter vers: