AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Yves Montand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nanard2804
Paranthropus robustus 1
Paranthropus robustus 1


Masculin
Nombre de messages : 1435
Age : 65
Localisation (Pays,ville,etc) : paris 19e
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Yves Montand   Mer 9 Avr 2008 - 8:42

Yves Montand, de son vrai nom Ivo Livi, est un acteur de cinéma, chanteur et danseur interprète de music-hall français d'origine italienne, né le 13 octobre 1921 à Monsummano Alto, en Toscane en Italie et décédé le 9 novembre 1991 à Senlis dans l'Oise en France.

Yves Montand, de son vrai nom Ivo Livi, naît le 13 octobre 1921 à Monsummano Alto, en Toscane, dans l'Italie que Benito Mussolini rendra fasciste l'année suivante. Le fils de Giovanni et Giuseppina Livi est issu d'une famille d'origine juive, ouvrière et militante qu'il vénère et qui lui transmettra le culte du communisme. Il est le dernier d'une fratrie de trois enfants, sa sœur Lydia et son frère aîné Giuliano (Julien), étant nés en 1915 et 1917.

En 1923, il n'a que deux ans lorsque sa famille émigre vers la France et s'installe dans les quartiers pauvres de Marseille pour fuir l'Italie fasciste. Son père crée une petite fabrique familiale de balais, et ses deux aînés quittent rapidement l'école pour gagner leur vie, comme coiffeuse pour Lydia, et comme serveur de café et fervent militant communiste pour son frère Julien. Il a une enfance matériellement difficile et de plus est considéré comme un rital émigré. Il est passionné de cinéma, de comédies musicales américaines, en particulier les numéros de claquettes de son idole Fred Astaire.

En 1929, la famille Livi obtient la nationalité française. En 1932, son père Giovanni dépose le bilan de sa petite fabrique. Ivo est alors âgé de 11 ans, et doit aller travailler à l'usine. A 14 ans, il travaille comme apprenti dans le salon de coiffure pour dames où travaille sa sœur Lydia, et passe un CAP de coiffeur avec succès.

En 1938, à l'âge de 17 ans, il accepte un travail de chauffeur de salle dans un cabaret de music-hall de Marseille, avant de chanter des imitations de Charles Trenet, Maurice Chevalier ou Fernandel, et sa chanson Dans les plaines du Far West, sous le nom d'artiste "Yves Montand", nom qu’il choisit en souvenir de sa mère, par un mélange d’italien et de français : "Ivo, monta". Son énorme talent d'interprète, son charme digne des plus grands séducteurs et son jeu de scène de perfectionniste du music-hall lui assurent un succès immédiat auprès du public. Il se produit alors dans les cabarets de Marseille et de la région avant de se produire le 21 juin 1939 à l'Alcazar, puis à l'Odéon, temples institutionnels du music-hall de Marseille, avec un succès fracassant.

En 1939, la seconde Guerre mondiale éclate et il se retrouve manœuvre aux "chantiers de Provence", d'où il s'enfuit pour Paris au printemps 1941, pour ne pas être envoyé en Allemagne au service du travail obligatoire (STO). Il se produit à l'ABC en février avec le même succès qu'à Marseille, puis à Bobino, aux Folies-Belleville, et au célèbre Moulin Rouge où il passe en première partie d'Édith Piaf. C'est le coup de foudre entre les deux artistes, et Édith Piaf déjà célèbre et adulée, croqueuse d'hommes, entreprend d'initier son nouvel amant aux ficelles du métier, à la vie d'artiste. Elle l'initie auprès des personnes importantes du moment du monde du spectacle, tel Joseph Kosma, Henri Crolla, Loulou Gasté, Jean Guigo, Henri Contet, Louiguy, Marguerite Monnot, Philippe-Gérard, Bob Castella, Francis Lemarque, etc...

En 1945, Montand est une star du music-hall et passe en vedette au théâtre de l'Étoile à Paris. Il se lance dans une carrière d'acteur de cinéma. Il fait ses débuts avec succès aux côtés d'Édith Piaf dans Étoile sans lumière, puis dans les Portes de la nuit de Marcel Carné, d’où il enchaîne une importante carrière d'acteur de cinéma.

Après le Moulin Rouge, il part avec Édith Piaf en tournée jusqu'en 1946 où ils se séparent.

En 1948, un ami l'emmène à Saint-Paul-de-Vence sur la Côte d'Azur dont il devient un habitué estival de l’Auberge de la Colombe d’Or et où il rencontre Jacques Prévert et Simone Signoret en 1949. Le coup de foudre est instantané. Simone Signoret abandonne immédiatement son mari le réalisateur Yves Allégret avec qui elle a une petite fille Catherine Allégret pour vivre avec Montand et sa fille, place Dauphine à Paris. Le 22 décembre 1951, ils se marient et deviennent un des couples les plus médiatiques du monde du spectacle Français.

En 1952, Henri-Georges Clouzot lui offre son premier grand rôle au cinéma avec le Salaire de la peur. Le film est récompensé du Grand Prix du Festival de Cannes 1953.

En 1954, le couple achète une propriété à Autheuil-Authouillet en Normandie qui devient un haut lieu de rencontre artistique et intellectuel où passent régulièrement Jean Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Serge Reggiani, Pierre Brasseur, Luis Bunuel, Jorge Semprun... Le couple milite pour ses idées communistes et est catalogué "compagnons de route" du Parti Communiste Francais (PCF).

En 1954, ils jouent dans la pièce de théâtre de l'écrivain Arthur Miller, les Sorcières de Salem avec un tel succès que la pièce est jouée jusqu'à noël 1955.

En 1959, Montand entame une tournée triomphale aux États-Unis à Broadway, à New York où il retourne en 1961 et en 1963, et réalise plusieurs tournées de music-hall mondiales.

En 1956, Montand s'apprête à entamer une tournée de music-hall en URSS lorsque le 24 octobre les chars russes envahissent Budapest en Hongrie (insurrection de Budapest). Il décide malgré tout de chanter devant les russes à Moscou où il rencontre le président russe Nikita Khrouchtchev qu'il questionne personnellement, lors d'une rencontre privée durant quatre heures, sur les causes de l'invasion de Budapest.

En 1957, il entreprend une tournée triomphale de spectacle dans tous les pays de l'Europe de l'Est d'où il revient avec Simone Signoret profondément désillusionné et très déçu de ce qu'il a vu de l'application concrète du communisme dans ces pays. Son parti pris politique étant avant tout profondément d'origine paternel, filiale et familiale, il a beaucoup de mal à le réfuter à ce titre.

En 1959, Montand gagne un statut de vedette internationale avec une tournée aux États-Unis, où il rencontre, avec Signoret, Arthur Miller et sa femme Marilyn Monroe, puis au Canada et au Japon. Il tourne en 1960 à Hollywood le film Le Milliardaire de George Cukor avec Marilyn Monroe avec qui il a une idylle sous les feux de la presse internationale qui brise définitivement une partie de la confiance de Signoret en elle même et dans son couple. Elle entreprend alors de se détruire inexorablement à petit feu aux boissons alcoolisées… Yves Montand est, de son côté, un séducteur de femme impénitent désiré par des milliers de femmes.

Montand retourne aux États-Unis en 1961 au Golden Théâtre de Broadway à New York puis au Japon et en Angleterre en tant qu'un des artistes de music-hall à succès les plus connus de la planète.

À partir de 1964, il se consacre à sa passion du cinéma et ne monte plus sur scène que de façon épisodique. Il tourne avec Costa Gavras, Alain Resnais, René Clément…

Dans les années 80, Montand milite pour les droits de l'homme, et s'engage en faveur du syndicat Polonais Solidarnosc anti communiste de Lech Wałęsa en décembre 1981.

En septembre 1985, il est profondément touché par la mort de Simone Signoret âgée de 64 ans et met sa carrière en berne. Il a alors une liaison avec son assistante, Carole Amiel qui a été recrutée pour la tournée de 1982. Elle donne naissance le 31 décembre 1988 à Valentin Montand, son premier enfant, pendant le tournage de Manon des Sources de Claude Berri d'après Marcel Pagnol alors qu'il est âgé de 67 ans.


Pierre tombale de Simone Signoret et d'Yves Montand au cimetière du Père Lachaise à ParisLe 9 novembre 1991, il décède d'un infarctus du myocarde à l'âge de 70 ans le lendemain de la fin du tournage du film IP5 de Jean-Jacques Beineix, film dans lequel son personnage meurt à la fin d'une crise cardiaque. Après qu'eut été tourné un dernier raccord pour le film, il a ressenti un malaise. "Je sais que je suis foutu mais ce n'est pas grave, j'ai eu une très belle vie" a-t-il déclaré à l'un des ambulanciers.

Pour les besoins du scénario, il s'était baigné, fin septembre, dans un lac glacé dans l'Oise à Senlis. Il décède à l'hôpital de Senlis et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise de Paris avec sa première épouse Simone Signoret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanard2804
Paranthropus robustus 1
Paranthropus robustus 1


Masculin
Nombre de messages : 1435
Age : 65
Localisation (Pays,ville,etc) : paris 19e
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Yves Montand   Mer 9 Avr 2008 - 9:00

quelques videos

A bicyclette (Olympia, 1981)


www.youtube.com/watch?v=lOZPWpiNUWQ

A Paris

www.youtube.com/watch?v=-6Zh8ypPPTY


Les Feuilles Mortes


www.youtube.com/watch?v=JWfsp8kwJto&feature=related


Le chat de la voisine


www.youtube.com/watch?v=077gLrsVFCk&feature=related


Les grands boulevards


www.youtube.com/watch?v=kGkzsg4QC6Q&feature=related


Les balladins


www.youtube.com/watch?v=YDi2rxCD7f0&feature=related


PARIS-C'EST SI BON


www.youtube.com/watch?v=LMoLn-NT-NA&feature=related


Le chant des partisans


www.youtube.com/watch?v=Ui86Gk82KXY&feature=related


Syracuse


www.youtube.com/watch?v=0ZNnJvVJNmU&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yves Montand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos de l'Etoile de TF1 du 1er avril 2015
» YVES KISOMBE OKITUNDUNISÉ À LONDRES.
» Yves MARROCHI [photographe]
» Grzegorz Rosinski et Yves Sente - Moi Jolan - Thorgal T30
» Joue de boeuf, à la manière de Yves Camdeborde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musique :: Musique et chanteurs (ses) par pays :: France-
Sauter vers: