AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mozilla Firefox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DJ Chris
Australopithèque 2
Australopithèque 2


Masculin
Nombre de messages : 736
Age : 40
Localisation (Pays,ville,etc) : Laval, QC
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Mozilla Firefox   Mar 20 Mai 2008 - 5:33

Mozilla Firefox (moˈzɪla ˈfaɪəfɒks) est un navigateur web graphique gratuit dont le code source est libre. Précédemment appelé Phoenix puis Mozilla Firebird, il est développé et distribué par la Fondation Mozilla, aidée par plusieurs centaines de bénévoles grâce aux méthodes de développement propres aux logiciels libres.

Présentation

Firefox est né d’un fork reprenant uniquement les fonctions de navigation du navigateur Mozilla (aujourd’hui connu sous le nom de SeaMonkey ou de Mozilla Application Suite). Firefox est un logiciel multi-plateformes, compatible avec diverses versions de Microsoft Windows, Mac OS X et Linux. De manière officieuse, le code source a été porté sur d’autres systèmes d’exploitations tels que FreeBSD, OS/2, Solaris, RISC OS, SkyOS, BeOS et plus récemment, Microsoft Windows XP 64. Ces portages ont été possibles grâce à la tri-licence (MPL, GPL et LGPL) spécifiée par la Fondation Mozilla.

Ce logiciel a connu un succès croissant depuis sa sortie : le 19 octobre 2005, moins d’un an après sa sortie officielle, le nombre de téléchargements avait atteint 100 millions et, après avoir dépassé les 200 millions le 31 juillet 2006, ce nombre a franchi la barre des 300 millions en février 2007, de 400 millions en septembre de la même année, et le demi-milliard en février 2008. Même si le nombre de téléchargements ne reflète pas le nombre réel d'utilisateurs du logiciel, il est ainsi devenu le principal concurrent d’Internet Explorer, le navigateur web de Microsoft.

Grâce aux nombreuses extensions de sources indépendantes, Firefox est devenu bien plus qu’un navigateur, mais aussi un outil pour l’internaute et plus encore pour les webmasters qu’il aide à développer les applications web.

Fonctionnalités

Le navigateur peut être personnalisé à partir d’une base fiable et épurée. Plutôt que d’être fourni avec un nombre considérable d’options dans une distribution standard, Firefox accepte des centaines d’extensions et de thèmes graphiques, ce qui permet à chaque utilisateur de le modifier à son goût.

Quelques fonctionnalités présentes par défaut dans Firefox :

* la navigation par onglets (facilement réorganisables) ;
* un bloqueur de fenêtres intruses (appelées aussi pop-ups) ;
* un système de moteurs de recherche intégré et facilement personnalisable ;
* les marque-pages (aussi appelés « signets ») dynamiques (lecteur de flux d’informations aux formats RSS et Atom) ;
* les applisignets (appelés aussi bookmarklets ou encore favelets) ;
* un gestionnaire de téléchargement ;
* un correcteur orthographique intégré ;
* un filtre anti-hameçonnage (filoutage ou phishing) ;
* compatibilité IPv6 à partir de la version 0.9 mais la version 1.0.4 est recommandée pour un fonctionnement optimal.

Respect des standards du web

La Fondation Mozilla, par l’intermédiaire de son moteur de rendu Gecko, fait tout pour que Firefox soit le plus respectueux possible des normes et standards, en priorité ceux du W3C. Ainsi, le navigateur supporte les standards du web les plus basiques comme HTML, CSS, XHTML, XML, JavaScript, mais aussi DOM, MathML, XSL ou encore XPath. Toutefois, il ne passera pas le test Acid2 avant sa 3e version. La version en développement passe actuellement (3.0 Release Candidate 1) le test Acid3 avec un résultat de 71/100, ce qui le place en 3ème position derrière Opera et Safari (tous deux 100/100).

Comme la plupart des navigateurs actuels, Firefox permet d’afficher des images translucides au format PNG.

Les contributeurs Mozilla sont constamment en train d’améliorer le support des standards de Firefox, et plus particulièrement le CSS niveau 2 et le futur CSS niveau 3, ou d’ajouter de nouvelles fonctionnalités comme le rendu de SVG, APNG ou XForms. Un support natif, bien que partiel, de SVG 1.1 est notamment activé dans Firefox 1.5.

Paramétrer et optimiser Firefox

Firefox dispose d’un panneau d’options assez complet permettant de configurer une grande partie du navigateur. Toutes les barres d’outils sont également entièrement paramétrables. Pour les utilisateurs avancés, le fait de taper about:config dans la barre d’adresse permet de configurer de nombreux éléments pointus inaccessibles depuis la fenêtre d’options (une liste non exhaustive est présente sur Geckozone).

Il faut cependant être vigilant à ne pas faire de manipulations hasardeuses à cet endroit car celles-ci se font alors sans garde-fou et peuvent altérer le fonctionnement du logiciel de manière importante.

À côté de cela existent les extensions (attention : cela est totalement différent des plugins), qui permettent d’ajouter des fonctions plus ou moins variées à celles étant les plus basiques. Petit à petit, certains des plus utilisés parmi ces outils totalement optionnels deviennent des fonctions directement incluses dans Firefox. Par exemple, une se nommant SessionSaver et permettant de retrouver l’état de la navigation en cas de fermeture intempestive a été incluse lors du passage à Firefox 2. Des discussions ont lieu entre les développeurs afin de savoir lesquelles sont prioritaires.

Il existe par ailleurs des logiciels comme FireTune qui disent permettre d’optimiser automatiquement Mozilla Firefox. Les utilisateurs les plus fréquents en sont cependant à les déconseiller, car des ralentissements surviennent assez souvent à la suite de l’installation de ces logiciels externes au navigateur lui-même.

Historique et développement

Le projet Firefox commence dès le printemps 2002, sous l’apparence d’une branche expérimentale du projet Mozilla conduite par David Hyatt et Blake Ross. Ils considéraient que le succès du projet Mozilla était compromis, tant par les besoins commerciaux du commanditaire Netscape que par l’expansion incessante des fonctionnalités induite par ses propres développeurs.

La suite Mozilla intègre en effet des fonctionnalités comme la gestion du courrier électronique, de l’IRC et des forums Usenet, ainsi qu’un éditeur HTML. Le projet mozilla/browser, rapidement surnommé Phoenix, a donc été créé afin de combattre ce gonflement perçu comme néfaste et fournir un navigateur plus simple à utiliser. Les développeurs principaux actuels de Firefox sont Ben Goodger, (qui a récemment été embauché par Google mais continue de travailler à temps plein sur le projet) et Blake Ross. David Hyatt, quant à lui, est parti chez Apple et s’occupe maintenant du navigateur Safari, basé non pas sur le moteur de rendu Gecko de Firefox, mais sur KHTML celui de Konqueror (Navigateur du Gestionnaire de Bureau KDE).

L’utilisation de XUL rend possible l’extension des capacités du navigateur à travers l’utilisation de thèmes graphiques (habillages ou skins) et d’extensions. Cependant, le processus de développement et d’installation de ces ajouts a également soulevé des problèmes potentiels de sécurité. C’est ainsi qu’avec la sortie de Firefox 0.9, la Fondation Mozilla a ouvert un site web « Mozilla Update » contenant des thèmes et extensions « approuvés », les extensions provenant d’autres sites devant être dorénavant explicitement autorisées par l’utilisateur suivant un fonctionnement similaire au bloqueur de fenêtres surgissantes intégré.

L’utilisation de XUL positionne Firefox au-dessus des autres projets basé sur le moteur de rendu Gecko de Mozilla, comme Galeon, Epiphany, K-Meleon, Camino et la plupart des autres navigateurs par sa flexibilité. La plupart de ces projets ont été lancés avant Firefox, et lui ont probablement servi d’inspiration.

Firefox est finalement en passe de remplacer la suite Mozilla pour l’utilisateur final. Aussi, plusieurs des fonctionnalités de la suite Mozilla (comme le client IRC) sont maintenant disponibles en tant qu’extensions facultatives à Firefox.

Pour le lancement de la version 1.0 (le 9 novembre 2004), la fondation Mozilla lança une vaste campagne de publicité par le biais du site Spread Firefox et publia le 19 décembre de la même année une page complète de publicité dans le New York Times grâce aux dons de milliers de personnes.

Cette version de Firefox constitue la base de développement du navigateur Netscape 8.0.

Les forums de discussion officiels sur Mozilla Firefox sont hébergés par MozillaZine, un blog parlant de tout ce qui concerne Mozilla. MozillaZine est tenu par un groupe de personnes et n’est pas directement affilié à la fondation Mozilla.

Les différents noms du logiciel

Le 23 septembre 2002, une fois le logiciel suffisamment développé pour être utilisable, la première compilation, en phase de test, a été publiée sous le nom de Phoenix.

Le nom Phoenix a perduré jusqu’au 14 avril 2003, où il a dû être changé, car la marque était déjà détenue dans ce domaine par le constructeur de BIOS Phoenix Technologies. Le nouveau nom, Firebird (oiseau de feu), ne rencontra pas un grand enthousiasme ; de plus ce nom était déjà utilisé par un autre logiciel libre, le gestionnaire de bases de données Firebird. Fin avril 2003, la Fondation Mozilla a donc publié un communiqué indiquant qu’il fallait se référer au navigateur en utilisant le nom Mozilla Firebird pour éviter la confusion. Cependant, la pression constante de la communauté força un nouveau changement, et le 9 février 2004, Mozilla Firebird fut finalement renommé Mozilla Firefox.

Le nom Firefox (Petit panda ou Panda roux, littéralement « renard de feu ») a été choisi pour ses similarités avec Firebird, et il était unique dans l’industrie informatique. Pour s’assurer qu’un nouveau changement de nom ne serait pas nécessaire, la Fondation Mozilla avait d’ailleurs, en décembre 2003, lancé une procédure d’enregistrement du nom Firefox comme une marque déposée aux États-Unis. L’abréviation officielle de Firefox est depuis lors Fx ou fx, bien que dans le langage courant, les utilisateurs emploient plutôt l’abréviation FF ou ff.

Si certains utilisateurs ont été irrités par ces changements de nom successifs, d’autres ont pris cela avec philosophie : il existe une extension Firesomething (« Firebidule ») permettant à l’utilisateur de changer le nom de son navigateur, de façon fixe ou aléatoire.

Marque

Mozilla Firefox n’est pas un logiciel totalement libre, car son nom et son logo sont des marques déposées. La distribution de la version binaire (compilée) de Mozilla Firefox comprend l’outil Talkback, non libre. Toutefois, Talkback peut ne pas être installé et le code source de Mozilla Firefox est quant à lui open source (et libre si on en retire les mentions au nom et les logos), ce qui a permis le développement d’une version totalement libre et open source : IceWeasel.

L’outil Talkback sera remplacé par un logiciel libre, nommé Breakpad, changement qui devrait être officialisé pour la sortie de la version 3.0 de Firefox.

Identité visuelle

Une des améliorations les plus visibles est la nouvelle identité visuelle de Firefox et de Thunderbird. Les logiciels libres souffrent fréquemment d’une facture graphique et d’icônes pauvres créées par les programmeurs, et peu de ces logiciels possèdent une identité forte. Firebird et Phoenix étaient auparavant considérés comme ayant un aspect graphique acceptable, mais pas toujours au même niveau que beaucoup d’applications professionnelles.

En octobre 2003, le graphiste professionnel Steven Garrity a publié sur son site web un article décrivant tout ce qu’il considérait comme bancal dans l’image de Mozilla. Celui-ci a reçu énormément d’attention et la plupart des critiques suscitées par l’article consistaient à dire « où est la rustine ? », une façon de dire dans la communauté du logiciel libre « si vous n’aimez pas un aspect du logiciel, arrangez-le vous-même ».

Peu après, la Fondation Mozilla a invité Garrity à prendre la tête de sa nouvelle équipe d’identité visuelle. La sortie de Firefox 0.8 en février 2004 a suscité un nouvel effort sur la marque, présentant notamment de nouveaux logos dessinés par Jon Hicks, qui avait travaillé précédemment sur Camino. La version finale du logo vient d’un concept de Daniel Burka et d’un croquis de Stephen Desroches.

L’animal montré dans le logo peut être vu comme un renard stylisé ou comme un panda roux, animal d’Asie dont l’apparence est proche de celle du renard. En effet Firefox est le nom anglais (avec Lesser Panda, Bear Cat, et Red Panda) du petit panda ou panda roux (Ailurus fulgens). Le panda selon Hicks ne correspondait pas vraiment à l’image qu’évoque le nom. Cependant, l’animal étant vu de dos, renard ou panda roux, il n’y a pas vraiment de contradiction (pourvu que l’on passe sur la patte avant, qui est censée être noire, et non rousse, sur le panda rouge) et l’on peut aussi bien l’interpréter comme étant le panda rouge, mascotte officielle du projet.

Internationalisation

Depuis sa version 0.5 en 2003, le navigateur est disponible en français grâce au projet Frenchmozilla hébergé sur Sourceforge. Depuis la version 1.0 de Firefox, les traductions sont directement hébergées sur le site de Mozilla et le téléchargement est proposé directement dans la langue utilisée par le navigateur actuel. Le navigateur Firefox, dans sa version 2.x, est actuellement (au 4 juin 2007) disponible en 42 langues (dont l’hébreu et le chinois), toutes les traductions étant des réalisations de groupes indépendants de la fondation Mozilla.

Publicité

L’adoption rapide de Firefox, 100 millions de téléchargements dans sa première année d’existence, est fort probablement la conséquence d’une série de campagnes de publicité agressives. En 2004, on pouvait assister à une série de manifestations à l’occasion des « Semaines Marketing ».

Spread Firefox

Le 12 septembre 2004, le portail de marketing baptisée Spread Firefox voit le jour. C’est le portail amélioré de la campagne Get Firefox. On peut retrouver sur ce site des crayons, des macarons, des auto-collants, et bien plus, via le « Mozilla Store ». On y voit également la progression des évènements publicitaires.

Journée mondiale de Firefox

La Journée mondiale de Firefox est une campagne ayant débuté le 15 juillet 2006, en même temps que le troisième anniversaire de la Fondation Mozilla pour se terminer le 15 septembre 2006. Cet évènement avait pour but de promouvoir Firefox. « L’idée c’est que les utilisateurs actuels de Firefox peuvent à partir du 15 juillet et ceci jusqu’au 15 septembre, faire découvrir à un ou une de leurs ami(e)s notre navigateur, si cette personne télécharge Firefox depuis ce site et l’utilise d’ici le 26 septembre, les noms du parrain et du filleul seront inclus dans Firefox 2 ainsi que sur un grand mur numérique installé dans les locaux du projet Mozilla », expliqua Pascal Chevrel de Mozilla Europe.

Historique des sorties

* Première version stable : Mozilla Firefox 1.0 (Phoenix) — 9 novembre 2004
* Version stable actuelle : Mozilla Firefox 2.0.0.14 (Bon Echo) — 16 avril 2008
* Versions préliminaires :
o Mozilla Firefox 3.0 Release Candidate 1 — 16 mai 2008
o Mozilla Firefox 4.0a1pre — 12 mars 2008 (réf. nécessaire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DJ Chris
Australopithèque 2
Australopithèque 2


Masculin
Nombre de messages : 736
Age : 40
Localisation (Pays,ville,etc) : Laval, QC
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Mozilla Firefox   Mar 20 Mai 2008 - 5:33

Développements futurs

Version 3.0


Selon la feuille de route de Firefox, la prochaine étape importante du développement du navigateur est la version 3.0, dite « Gran Paradiso ».

Cette future version sera basée sur la nouvelle version (numérotée 1.9) du moteur Gecko qui présente de nombreuses améliorations, notamment dans le support toujours plus grand des différentes normes. Ainsi, d’après les développeurs, cette version passera le test Acid2, tout comme le font des navigateurs tels que Opera (version 9 et supérieur), Safari (version 2.02 et supérieur) ou encore Konqueror.

Les développeurs ont souhaité mettre l’accent sur l’amélioration des performances et la diminution de l’occupation mémoire du logiciel. À titre d’exemple, cette version embarquera dans les versions Windows et Linux son propre allocateur de mémoire, Jemalloc (déjà intégré dans FreeBSD 7.0), annoncé comme plus performant que celui proposé par défaut par ces systèmes d’exploitations.

Le recours à la bibliothèque graphique Cairo (qui exécute un rendu vectoriel des éléments graphiques) sera généralisé, permettant une vitesse de traitement des pages accrue ainsi que des effets de transition entre les actions plus fluides, quel que soit le système d’exploitation utilisé. Techniquement, grâce à Cairo, Firefox pourrait proposer la sauvegarde des pages web visitées sous forme d’image au format PNG ou de fichier PDF ; il pourrait également permettre d’offrir à l’utilisateur un zoom conservant la mise en page à l’instar d’Internet Explorer 7, Opera et WebKit.

Cette future version de Firefox sera mieux intégré graphiquement à Mac OS X et à GNOME puisqu’elle exploitera les widgets propres à ces environnements (actuellement, le logiciel utilise dans tous les cas des widgets formatés pour Windows).

Elle devrait inclure un mode d’utilisation hors ligne permettant d’exécuter des applications web sans connexion Internet (celles-ci devront toutefois être adaptées à cet effet). Cette fonctionnalité concurrencera directement le projet Google Gears.

Cette version de Firefox ne sera a priori plus compatible avec Windows 98 et Windows Me, suite à une annonce de Microsoft concernant l’arrêt du support pour ces deux systèmes. Développeur pour la fondation Mozilla, Gervase Markham explique en effet sur son blog de MozillaZine.org que « Continuer à supporter ces systèmes à travers un navigateur […] alors que l’éditeur en arrête le support, en termes de sécurité c’est irresponsable parce que cela donne l’impression aux utilisateurs qu’ils peuvent continuer à utiliser leur système en toute sécurité pour surfer sur Internet ».

Cette nouvelle version exécuterait, par exemple, Gmail plus vite. Selon Mozilla, « les applications web comme Google Mail et Zoho Office s'exécutent beaucoup plus vite ». En effet, firefox 3.0b4 améliore les performances et la vitesse de rendement, entre autres sur Javascript ou sur la gestion de mémoire, pour n'en citer que deux.

Version 4.0

La version 4 de Firefox sera basée sur le moteur Gecko 2.0 qui reposera lui-même notamment sur le projet Tamarin : Firefox disposera ainsi d’une machine virtuelle JavaScript offrant une forme de compilation au vol (ou just in time compiler) qui devrait offrir de meilleures performances spécialement pour les pages web de type AJAX (le rendu de l'interface s'en trouverait aussi accéléré), ainsi qu’une sécurité accrue. Le code devrait être largement revu à cette occasion (projet Mozilla 2).

Part de marché

D’après une étude de XiTi réalisée du 1er mars 2008 au 31 mars 2008, près de 29% des internautes européens utiliseraient Firefox comme navigateur web, démontrant que le navigateur à une progression moyenne d'environ 5 points par an depuis son lancement.

Les statistiques du même site en juillet 2007 montrent qu’il y a plus d’utilisateurs à passer de Firefox 1 à Firefox 2 que d’Internet Explorer 6 à IE 7 en Europe.

Le 19 octobre 2005, Firefox a passé la barre des 100 millions de téléchargements depuis Spread Firefox. Il ne s’agit cependant pas d’un indicateur fiable du nombre d’utilisateurs. En effet, beaucoup d’utilisateurs l’ont téléchargé de nombreuses fois, et un téléchargement peut conduire à plusieurs installations. De même, un téléchargement ne signifie pas forcément l’utilisation du navigateur par la suite.

Le compteur de téléchargements ne tient pas compte :

* des versions Beta, Alpha et Nightlies, (seulement des versions finales) ;
* des installations qui se font par le système automatique de mise à jour ;
* des téléchargements pour les distributions Linux passant par un système de paquet ;
* des téléchargements effectués par des systèmes tiers comme download.com.

Après avoir surpassé les quelques 200 millions de téléchargements le 31 juillet 2006, ce nombre a franchi la barre des 300 millions en février 2007, de 400 millions en septembre de cette même année, et la barre des 500 millions de téléchargements en février 2008.

W3Schools propose une page de statistiques du site, où on peut constater que Firefox a atteint la barre des 30 % en décembre 2006. Le site propose de la documentation sur les standards du web, et touche particulièrement les développeurs du web.

Critiques

Firefox reçoit majoritairement la critique de consommation excessive de mémoire vive. Le problème est surtout une augmentation de la consommation de mémoire ainsi qu’un ralentissement du navigateur au fur et à mesure de la navigation. Ces problèmes seraient davantage liés à une fragmentation excessive de la mémoire qu’à des fuites de mémoire. La longue durée de chargement du navigateur par rapport à ses principaux concurrents est aussi mise en avant. Étant fréquemment utilisé avec Windows, une comparaison est faite à Internet Explorer alors que ce logiciel propriétaire est chargé automatiquement avec le système d’exploitation. Cependant ça ne peut pas être le cas avec Firefox (comme avec Opera, avec Safari, etc.) puisque ces logiciels ne font pas partie du cœur de Windows. Tout dépend du système d’exploitation : sous MacOS, Safari est plus rapide qu’Internet Explorer, sous Linux, Konqueror est plus rapide qu’Opera, etc. Ces désagréments sont assez spécifiques selon les configurations ; leurs causes sont donc mal cernées.

La suppression des ralentissements liés à l’ouverture des marque-pages et de l’historique est prévue avec la diffusion officielle de Firefox 3.0, grâce à l’utilisation de SQLite, un outil plus performant pour leur stockage.

Partenariat avec Google

La relation avec Google a été notée dans les médias, en particulier en ce qui concerne les ententes monétaires avec Google.

En 2005, la fondation Mozilla et la Mozilla Corporation ont eu un revenu combiné de 52,9 millions US$, dont environ 95 % provenant de redevances de moteurs de recherche. En 2006, la fondation Mozilla et la Mozilla Corporation ont eu un revenu combiné de 66,9 Millions US$, dont environ 90 % provenant de redevances moteurs de recherche.

Contributions externes

Portable Firefox

Portable Firefox (anciennement Firefox Portable) est une version portable de Firefox conçue pour fonctionner sur une carte mémoire flash USB, iPod, disque dur externe ou tout autre appareil portatif. John T. Haller a lancé la première version et a ensuite continué le développement. Portable Firefox comprend un lanceur spécialisé qui garde les extensions et les thèmes pour qu’on puisse les utiliser d’un ordinateur à un autre. Il utilise aussi la compression (gracieuseté de UPX et 7-Zip) pour réduire l’espace requis pour l’entreposage.

Depuis sa version 1.2.1.1, Portable Firefox Launcher permet de fonctionner sur CD-R et autres périphériques en lecture seule. Plusieurs applications utilisent déjà Portable Firefox Live pour offrir un navigateur à base de contenu et HTML à partir du CD.

Les extensions

Firefox dispose de nombreuses extensions destinées aux internautes, aux webmestres et aux développeurs. Elles permettent d’ajouter de nouvelles fonctionnalités au navigateur, comme par exemple la météo dans la barre d’état, un blocage des publicités des sites web, des outils de développement web, etc. Elles permettent également de changer son apparence (thèmes).

Plates-formes supportant Mozilla Firefox

Firefox est un logiciel dont le code est libre, fonctionnant sur de nombreux systèmes d’exploitation. Ainsi, on peut installer Firefox sur les systèmes suivants :

* GNU/Linux, BSD, Solaris et d’une façon plus générale tous les systèmes d’exploitation compatibles UNIX
* Windows NT (incluant Windows 2000, Windows XP, Windows Vista ainsi que les versions antérieures Windows 98/ME, …)
* Mac OS X
* IRIX

Anecdotes « Délicieux délices »

Les premières sorties de Firefox comportaient une option qui décrivait les cookies de la façon suivante : « Cookies are delicious delicacies », littéralement : « Les cookies sont de délicieuses délicatesses » et improprement traduit en « Les cookies sont de délicieux délices » par les développeurs francophones.

La phrase était un symbole du sens de l’humour caustique des programmeurs, et une réflexion générale sur l’approche non conventionnelle du mouvement open source. Elle fut ensuite reprise dans un livre d’informatique publié par O’Reilly.

Cependant, à la suite d’une réflexion sur la croissance massive de l’utilisation de Firefox sur Internet, le texte a été changé en « Les cookies sont des informations stockées sur votre ordinateur par les sites web. Ils sont utilisés pour conserver des informations de connexion et d’autres données. » Cette révision a été considérée comme plus utile pour les utilisateurs moins concernés par la technique ; Firefox représentant le désir de la fondation Mozilla de devenir accessible à tout public.

Le texte original avait été inséré par Blake Ross, un des développeurs principaux de Firefox. Son remplacement a été effectué par Mike Connor.

Le 22 août 2004, Jesse Ruderman produit la version 0.1 de l’extension « délicieuses délices ». Cette extension restaure l’ancienne version de la description des cookies.

Anecdote about:Mozilla

En tapant about:Mozilla dans la barre d’adresse, s’affiche une citation du livre de mozilla faisant référence à ce qui est appelé la « Guerre des navigateurs ».

« Alors, au final, la bête fut vaincue et les infidèles se réjouirent. Mais tout n’était pas perdu, car des cendres s’éleva un majestueux oiseau. L’oiseau scruta les infidèles et lança sur eux le feu et le tonnerre. Dès lors que la bête fut réincarnée et sa puissance renouvelée, les disciples de Mammon se tapirent dans l’horreur. (d’après Le Livre de Mozilla 7:15) »

2500 $ de récompense

En mars 2005, la Fondation Mozilla versa 2500 $ à Michael Krax, expert en sécurité allemand. Il empocha cette somme dans le cadre du programme Mozilla Security Bug Bounty. En effet, M. Krax découvrit 5 bugs majeurs et, « (Le programme) prévoit le versement de 500 dollars de récompense à qui trouvera un bug dans les produits de la Mozilla Foundation. »

Chris Hofman, ingénieur en chef de la fondation, cita : « Ce programme est l’un des nombreux moyens pour nous de fournir des produits sûrs à nos clients. »

Distinctions

* Webware 100 winner, juin 2007
* PC World 100 Best Products of 2007, mai 2007
* PC Magazine Editors’ Choice, octobre 2006
* CNET Editors’ Choice, octobre 2006
* PC World’s 100 Best Products of 2006, juillet 2006
* PC Magazine Technical Excellence Award, Software and Development Tools category, janvier 2006
* PC Magazine Best of the Year Award, 27 décembre 2005
* PC Pro Real World Award (Mozilla Foundation), 8 décembre 2005
* CNET Editors’ Choice, novembre 2005
* UK Usability Professionals’ Association Award Best Software Application 2005, novembre 2005
* Macworld Editor’s Choice with a 4.5 Mice Rating, novembre 2005
* Softpedia User’s Choice Award, septembre 2005
* TUX 2005 Readers’ Choice Award, septembre 2005
* PC World Product of the Year, juin 2005
* Forbes Best of the Web, mai 2005
* PC Magazine Editor’s Choice Award, mai 2005

Liens externes

Mozilla Firefox sur le site officiel (fr) :
http://www.mozilla-europe.org/fr/
Mozilla Firefox on the official site (en) : http://www.mozilla.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mozilla Firefox
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FIGHT] GoogleChrome vs Mozilla Firefox
» Problème de connection avec MOZILLA FIREFOX
» Thèmes mozilla firefox
» Nouvelle version de FxIF pour Mozilla Firefox
» Gmail & Mozilla firefox imcompatible?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rubrique informatique :: Logiciels-
Sauter vers: