AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karmi
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10896
Age : 46
Localisation (Pays,ville,etc) : Montérégie (Québec) CANADA
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Mar 28 Mar 2006 - 18:24

Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?


A mon avis :

Je suis d'accord pour dire que pour exister il faut profiter de l'instant présent mais faut aussi vivre pleinement, du mieux de nos capacités... J'ai entendu un jour ceci : Il faut vivre chaque jour comme si c'était le dernier.

Je pense que c'est une bonne facon de profiter au maximum de la vie !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karminette.easyforumpro.com
mpbleutine
Peintre 4


Féminin
Nombre de messages : 9452
Age : 53
Localisation (Pays,ville,etc) : france
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Mer 29 Mar 2006 - 3:24

t'as cité une phrase de la chanson de corneille karmi c'est vrai qu'il faut vivre chaque jour comme si c'était le dernier mais je pense aussi qu' exister c'est continuer d'avancer.

chacun de nous a un chemin à suivre , personne n'en connait vraiment la destination ...exister c'est continuer à avancer sur ce chemin en essayant que ce chemin soit le plus fleuri et ensoleillé possible !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmi
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10896
Age : 46
Localisation (Pays,ville,etc) : Montérégie (Québec) CANADA
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Mer 29 Mar 2006 - 4:24

Pas toujours facile mais c'est l'idéal ! Smile Bien d'accord mpounette.

Cependant, penser à l'avenir c'est profiter du moment présent ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karminette.easyforumpro.com
mpbleutine
Peintre 4


Féminin
Nombre de messages : 9452
Age : 53
Localisation (Pays,ville,etc) : france
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Mer 29 Mar 2006 - 4:56

ça dépend de l'avenir.......lollll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmi
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10896
Age : 46
Localisation (Pays,ville,etc) : Montérégie (Québec) CANADA
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Mer 29 Mar 2006 - 4:58


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karminette.easyforumpro.com
mpbleutine
Peintre 4


Féminin
Nombre de messages : 9452
Age : 53
Localisation (Pays,ville,etc) : france
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Mer 29 Mar 2006 - 5:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmi
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10896
Age : 46
Localisation (Pays,ville,etc) : Montérégie (Québec) CANADA
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Mer 29 Mar 2006 - 5:08

Tout à fait ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karminette.easyforumpro.com
gaffet_hlne
Homo Habilis 3
Homo Habilis 3


Féminin
Nombre de messages : 1280
Age : 50
Localisation (Pays,ville,etc) : France / En Picardie
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Profiter au max !   Sam 8 Avr 2006 - 15:53

Bien ... Ce que MOI je pense sur ce sujet est : Il faut vivre chaque seconde comme SI c'était la toute dernière ... Car j'ai perdu ma mère subitement en 1994 (le jour du mariage de Céline Dion et René Angélil )En plus ... Dur de ne pas s'en rappeller en plus !? ... N'est-ce pas !?

Mais je pense qu'il faut laisser tomber toute personne qui nous empêche d'avancer ... Car ça devient vite un boulet et à ce moment là pas moyen de vivre la dernière seconde pleinement ...

Chaque seconde compte car tu ne sais pas de quoi est fait demain ... Tu ne peux savoir quand tu n'y sera plus ...

Alors autant vivre au MAX et jouïr de la vie le plus possible ! DIRE JE T'AIME A CEUX QUI VOUS ENTOURENT ! C'est très très important !

@lors le forum : je vous aime tous !

Gaffet_hlne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Nascar
Dinosaure 3
Dinosaure 3


Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 64
Localisation (Pays,ville,etc) : Quebec
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Mar 13 Juil 2010 - 13:45


Quand j'ai lue instant présent mon esprit a fait un bon dans mon passé et me poser cette question...





QU’est-ce que le présent



Le présent : le mot le dit bien être présent, il dit être là présentement.

Je réfléchis… J’ai les deux bras croisés… Les jambes également… Bien étendu sur ma chaise… Je fume une cigarette… J’ai la boucane dans les yeux… Ma main est sur le visage comme une personne qui réfléchie…

Je regarde le curseur qui clignote et qui attend la suite pour m’exprimer ainsi… Le curseur y est déjà ce que je vois… À gauche du curseur ce que je viens d’écrire… À droite du curseur le futur… Sur mon écran du côté droite en bas il y a dans une petite fenêtre avec un tout petit personnage en forma style télévision à deux pattes, je le trouve drôle à le regarder… Il attend également, il est sur le dos présentement et il bouge les pattes comme pour passé le temps, il a l’air de se demander quoi faire...

Non je ne je ne vois rien sur le présent à par moi et de ce que je viens de mentionner si je pousse ma réflexion à l’extrême à moins de vous parler de la vie actuelle qui demanderait des livres et des tonnes de livres pour écrire le passée enfin conte de ma vie actuellement…

Je fais simplement une réflexion sur le présent présentement…

Je vois un vide…

Le néant …

Il y a moi et vous bien sur qui lisez ceci présentement et moi sur ce j’écris présentement…

Je réfléchis sur cette question et je vois ce vide que je perçois avec mon esprit il n’y a rien d’autre…



Dormir est l’inconscient du présent.


Je réfléchis toujours à cette simple question.


Je viens de vous décrire la petite télévision à deux patte sut mon écran :

C’est déjà du passé pour moi et du présent PAR RAPORT AU TEMPS pour vous en ce moment précis en lisant ceci et du futur pour ceux qui n’ont pas encore lu cela dans un sens.

Présentement le petit personnage a un air en se demandant quoi je fais. Il ne bouge pas et une lumière jaune est à côté de lui. Il s’est retourné comme pour lire mon texte. Il s’assied. Il regarde partout et tantôt il se regardait les pieds tout en les bougeant comme pour passé le temps ou s’occuper à faire quelque chose en même temps.

Ce présent en ce moment pour moi, es-tu du futur pour vous ou du passé pour moi c’est ma réflexion.

Mon présent présentement est que je suis chez moi à écrire devant mon ordinateur ses lignes et la date est le 7/10/2002 et il est 15 :10 heures. Ou être vous en ce moment précis et quoi faites-vous à cette date et heure précise.

Votre présent n’est pas le même que le mien en ce moment précis.

Plusieurs d’entre-vous seront précisés ou ils étaient à cette date et heure précise ou quoi ils faisaient en plus vous devez fouiller dans votre mémoire pour y réfléchir donc c’est du futur pour vous et du passé pour moi car vous n’avez pas réfléchi à cela et en plus vous vivier le même présent que moi à cette date bien précise.

Ma question est que c’es-tu du présent par rapport au temps, pour moi et pour vous en ce moment précis en lisant ses lignes ou du passé pour moi et du futur pour vous car ce n’est pas le même présent que moi pour ce moment bien précis si je parle de la date et de l’heure par rapport au temps en écrivant ses lignes.

Par la même occasion, vous êtes la présentement en lisant ceci pour la même réflexion que moi à une autre date et heure que moi ce qui est du passé pour moi en un sens pour cette même réflexion.

Ma réflexion est que c’est quoi au juste le présent car il n’est pas le même pour chaque un de nous et pourtant nous le vivons à tous les instants et ce présent deviens déjà du passé une fois accompli.

Cette ligne fait partie du passé déjà pour moi, du présent en ce moment précis pour vous et du futur pour ceux qui ne savent pas pourquoi cette réflexion.

Pour qu’il y est présent pour tout le monde en même temps. Il faudrait que le temps arrête pour tout le monde pour vivre le même présent et comme c’est impossible il n’y a pas de présent comme tel, le présent est-le-moi de chacun de nous car il n’est pas le même pour tout le monde, seulement de l’action dans présent qui est du futur au passé à tous les instants.

Le présent faut qu’il soit associé à un lieu, un événement, une action, etc.

Ma réflexion était juste sur le présent comme tel et c’est tout, le présent est le même pour tout le monde sans pour autant y être relié par le temps.

Pourtant ce n’est pas le même temps qui relie le présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Nascar
Dinosaure 3
Dinosaure 3


Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 64
Localisation (Pays,ville,etc) : Quebec
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Faut ce poser cette question aussi   Mar 13 Juil 2010 - 14:00

QU’est-ce que le temps.



En effet, qu’est ce que le temps : Le temps, j’ai juste écrit ce mot :

Bon qu’est qui est relier au temps :

Le passé, le présent, et le futur en un mot.

Le passé qu’est ce qui le relie au temps...

La mémoire y est reliée en tout cas au passée et au temps en un mot aussi, de ce qui s’est déjà produit dans le temps qui est passé.

Là j’ai juste à fouiller dedans et j’ai de l’information de ce que j’ai vécu à ce jour et tout y est dans tous ses moindres détails bien enfouit à l’infiniment petit.
Je ne peux rien y changer à moins de se mentir à moi-même. Plus je veux avoir de la précision sur mon propre passé, plus je dois soutenir cette ligne de pensée de mon vécu et l’accès sur notre propre vécu est très difficile à décompresser. Les images de notre propre passé ne sont pas toutes claires et précises en plus et le tout se ne décompresse pas instantanément.

Pourtant c’est notre vécu à ce jour et c’est nous qui l’avons vécu et personnes d’autres que nous, en plus sa demande un travail énorme juste pour l’écrire comme exemples.
Nous devons fouiller dans nos souvenirs qui bien souvent n’est plus présent à notre esprit et plus ne sont pas nécessairement alignés les uns à la suite des autres dans notre esprit. Nous devons penser plus fort à ce même souvenir pour les alignés sur cette petite ligne fragile et intense à soutenir qui a pour non :

La concentration pour définit le présent qui semble être très loin de nous ce passé à infiniment petit dans notre mémoire.

Je n’invente rien en écrivant ceci tout le monde comprends de quoi je parle car tous nous avons notre propre passé et une mémoire de notre vécu, pourtant tout y est de notre vécu dans tous ses moindres détails et l’accès n’est pas si facile. J’en aurai pour cinquante ans à écrire mon propre passé car c’est mon âge présentement. C’est tout juste si j’en arriverai à écrire quelques centaines de pages pour préciser mon vécu.

Là c’est seulement le passé sur notre propre personne de ce vécu, on n’a pas encore associé ce passé avec d’autres personnes de notre entourage.

Que pensé de cette petite ligne de penser et de traitée ses donnés avec d’autres personnes de notre entourage, nous n’avons pas le même vécu ni la même perception des choses de la vie.

Le vécu de l’un par rapport à l’autre n’est pas le même et pourtant c’est le même passé que je parle dans un sens :

Ce vécu par rapport au même temps que tout le monde a vécu et est en sa mémoire.

Je connais seulement qu’un passé par rapport au temps : excusé moi, j’en ne connais pas d’autre passé en ce qui me concerne et toujours le même pour tout le monde sans rien y changer et tout y est du vécu dans tous les moindres détails, il s’agit de puiser dedans je n’invente rien sur ce sujet.

Pas facile de définir le passé par rapport au temps de tous et chacun et tout le monde sait de quoi je parle.

Pourtant il y aurait des livres et des livres pour le définir par rapport au temps de chacun de nous et le situer par rapport à ce même temps et néanmoins ses dus déjà vécus qui fait partie du temps et de notre mémoire et quand on y pense en fait parti du présent du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Nascar
Dinosaure 3
Dinosaure 3


Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 64
Localisation (Pays,ville,etc) : Quebec
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Pour faire une suite a ma philosophie sur le présent   Mar 13 Juil 2010 - 15:00

L’être humain a son propre univers.



En méditant sur ce sujet plusieurs concepts me sont venus à l’esprit.

Ce n’est pas facile à écrire n’y a développé et à interpréter les théories comme je les perçois, mais je vais essayer.

Je vais y aller souvent pour définir ma pensée ou un propos par des exemples pour simplifier et concevoir mon point de vue.

Tout être humain est différent par ses raisonnements entre autres, je veux expliquer que tout être humain pense différent. Chaque être humain à son propre univers bien à lui en quelque sorte : les cerveaux sont tous semblables par sa taille, la masse et le volume au premier abord une fois cet être humain adulte et aussi par son principe de fonctionnement entre autres.
Mais pas une personne à la même suite de conceptions d’un sujet ou de visionner sur quoique se sois pour commenter que chaque être humain pense et raisonnement différemment.

Je prends pour exemple un sujet peut importe le sujet, personne ne va dire la même chose de ce sujet et tout le monde y formule ses propres pensées où ses propres connaissances où bien ça propre logique et sa propre perception personnelle qui bien souvent sont très différentes des autres personnes par rapport à son propre milieu où il évolue surtout.
Alors, ne pouvons-nous pas exprimé que toutes personnes ont leurs propres univers qui leur sont propres à eux-mêmes et différentes des autres par leur propre raisonnement, leur propre logique, leur propre perception et en même temps qui est en tout point semblable aux autres individus par son principe de fonctionnement par les neurones en t’autres qui diffusent les messages pour chaque humain.

En plus chaque être humain est seul dans son propre univers avec lui-même je m’explique : tous nos raisonnements que nous pouvons avoir durant une journée, elles sont pour nous seul et plus souvent qu’autrement nous vivions avec nous-mêmes sans les partager dans sa totalité.
Bien sûr nous en partageons une partie infime de ce que nous réfléchissons sans dévoiler pour autant tout son contenues les plus profond bien ancré dans notre mémoire et notre imagination dans la majorité des cas.
Ce que nous imaginons ou réfléchissons à bien y pensées : de ce que nous partageons et de ce que nous percevons comme pensée dans notre cerveau et leur donner forme à les divulguer avec d’autre interlocuteur ce n’est pas une mince affaire.
En plus ce que nous percevons comme pensée ne sera pas toujours comprise dans le même sens que nous les visionnons ou les imaginons ou par notre mémoire et en plus le manque de temps par les paroles trop volumineuses pour tout exprimer les images qui parcourent notre vision cérébrale et de tous les exprimer en un seul coup comme nous les percevons à chaque seconde.

Un exemple pour me faire bien comprendre le sens de ce que je viens d’écrire, c’est de d’écrire un tableau ou une image en un seul mot avec tous ses détails et ce qu’elle représente par son contenu et sa finesse en somme une image vaut mille mot pour préciser mon raisonnement.

Cela me fait dire que nous vivons avec nous-mêmes dans la majorité du temps. Nous pensons continuellement, nous réfléchissons également et nous sommes toujours en dialogue avec notre moi.
Sois en rêverie, en imagination, en mémoire, en réfléchissant où à vouloir combler un désir quel conte ou partager un dialogue avec un interlocuteur ou lire un livre quel conte, etc.
Notre esprit et nos pensées sont toujours en mouvement d’une vision interne avec nous-mêmes sur un sujet quel conte qui est relié à nous seul sans pouvoir l’exprimer dans son intégral. Nous percevons ses images dans son ensemble de façon claire et juste à les décrire comme nous les percevons par notre esprit demanderait un temps fou à exprimer tout ce contenu de ce que nous percevons comme image où ce que nous visionnons comme image cérébrale à tous les instants pour définir qu’une image vaut milles mots.
Nous ne pouvons pas exprimer toutes ses images ressenties par notre vision cérébrale et des interprétés tel que ressenti et ses images sont effectivement nos propres pensées.

Penser à cela combien de fois dans une journée nous partageons et interprété nos visions cérébrales les plus profondes de nous-mêmes et de discuter de ce qui nous tient à cœur et de parler librement sans contrainte, je ne parle pas de bavardage comme la pluie et du beau temps pour exprimer une façon de parler pour ne rien dire pour définir une expression pour nous montrer intéressant.
Je parle de notre moi interne juste cela pour exprimer ma vision du sujet. De ce que nous pensons réellement durant une journée dans le fin fond de nous-même, sans nous mentir à nous-mêmes et sans se poser de question à savoir si c’est bien ou mal ce que nous pensons. De ce que nous voulons exprimer, dévoiler ou ne pas dévoiler exemple : d’un sujet de ce que nous visionnez réellement envers ce sujet quel conte, de nos désirs les plus profond ou bien de ce qui nous anime dans la vie, de nos pensées intimes que nous tenons à double tour fermé dans la majorité des cas.

Ma vision de ce propos, on est plus souvent seul avec ses propres pensées intimes dans notre propre univers avec nous-mêmes durant cette journée sans dévoiler tout sont contenus les plus profonds bien ancrés dans nous-même ce qui demanderait un temps fou en plus juste pour les exprimer comme nous la visionnons réellement dans son ensemble.
Donc pour conclure ma vision de ce sujet, on est seul avec nous-même dans la majorité du temps avec nos pensées intimes qui animent notre esprit par la vision cérébrale de tous les jours à tous les jours de notre existence.

Écrire ce que nous voulons exprimer est tous aussi laborieux. On ne fait qu’effleuré qu’une infime partie de ce que nous voulons exprimer réellement de notre vision interne et cérébrale aussi et ce n’est pas dit non plus que nous serons compris dans la même perception par ceux qui nous lirons.

Chaque personne a sa propre perception et sa propre représentation interne d’un sujet et sa propre interprétation par rapport à ses propres connaissances ou sa propre logique pour en tirer ses propres conclusions.



L’univers à l’infiniment petit et l’infiniment grand.



Pour faire une suite a la pensée qui a sont propre univers en partant avec un autre sujet comme principe de base : l’infiniment petit est semblable à l’infiniment grand. Le sujet est illimité et pas facile à explique et n’y a interprété non plus.

J’imagine souvent notre univers comme un immense cerveau tout comme le nôtre avec le même fonctionnement avec la seule différence, l’échelle de grandeur.

Pour nous cet immense cerveau qu’est le grand univers avec toutes ses galaxies, l’univers nous paraît fonctionné au ralenti du moins par rapport à notre perception vue de notre planète.
En regardant le ciel étoilé rien ne paraît bouger tout semble demeuré au même endroit. Notre planète à travers cette immense galaxie est comparable à un grain de sable. Notre bonne veille terre toujours à travers toutes les étoiles qui brillent dans l’immensité de toutes les galaxies et de l’univers dans sa totalité qui paraît être infini, si on l’imagine avec toute cette vue d’ensemble parmi ses centaines de milliards étoiles : elle a l’apparence d’un atome.
Pour ainsi dire parmi toutes ses étoiles, la terre n’est pas plus visible qu’une cellule qui renferme des milliers de milliards d’atomes... toujours à travers cette vue d’ensemble de tous ses univers dans son ensemble qui conte des centaines de milliards de galaxies.
La luminosité de certaines étoiles en plus est déjà morte tant elles sont tellement éloignées et regardées de notre planète pour la majorité d’entre elles. Pour dire vrai, nous percevons seulement leurs éclats de lumières, elles ont explosé ou elles se sont divisées comme une cellule vivante le fait si je suis le principe de la vie intelligente et cela depuis plusieurs milliers d’années pour un bon nombre d’entre elles.
Leurs luminosités prennent plusieurs années lumières à parcourir l’immense galaxie avant de les voir briller dans notre ciel toujours vu de notre terre. Pourtant c’est juste un petit point lumineux qui brille dans le ciel et à peine visible toujours avec cette vision depuis la terre.

À bien y penser un être humain n’est pas trop visible non plus avec cette vision d’ensemble de l’univers dans tout son ensemble imaginé de l’extérieur de cet univers pour ainsi parler.

C’est comme imaginer un chercheur qui scrute par microscope le noyau d’un atome qui représente notre système solaire et de découvrir encore des milliards de particules qui seraient des planètes tournant autour de leur soleil et de nous découvrir sur l’une de ses particules qui seraient en fait notre propre planète.

Cela paraît insensé, il n’y a rien non plus qui nous affirme avec certitude que notre galaxie est de la grandeur spécifique à la vie intelligente en général par rapport à son ensemble d’un GRAND TOUT COSMIQUE de tout ce qui est propice à la vie intelligente.

Tout ce qui existe sous une forme intelligente ou sur une autre soit en plus petit comme en plus grand n’est que vie intelligente avec un ordre bien établi dans l’univers et dans son ensemble à l’infiniment plus petit comme à l’infiniment plus grand.
Elle poursuit son évolution à son rythme de vie intelligent tout en respectant les lois universelles de son milieu de vie où elle vis en appartenance avec ce GRAND TOUT COSMIQUE.



Les caractéristiques de notre propre cerveau et la similitude d’un univers.



J’imagine notre propre cerveau dans son ensemble qui est un univers dans son entier à l’infiniment plus petit avec son bagage génétique ainsi que ses vies antérieures qui sont compressées dans un TOUT sous forme d’une pensée qui est de subsister et qui nous confirme que nous existons.

Toute la caractéristique de notre propre cerveau fonctionne à l’unisson et bien coordonner avec ce GRAND TOUT COSMIQUE qu’est la vie intelligence et cette intelligence règne en chacun de nous sans pour autant comprendre son architecture réelle.
Bien sûr, les chercheurs dans ce domaine y font des découvertes étonnantes sur son fonctionnement sur les principes de basse sans pour autant comprendre sa vraie nature exacte de certaine architecture qui fonction dans son ensemble comme un univers réduit à petite échelle. On a tendance à rapporter tout en fonction de notre taille et à notre échelle de grandeur de ce qui est propice à la forme de vie intelligente.

Notre imagination est sans limites et en poussant plus loin encore notre imagination en comparant notre propre cerveau et cet immense cerveau qu’est l’univers qui paraît à l’infini grand dans lequel nous vivons. Pour bien exprimer ma pensée je vais y aller par visualisation et comment je l’imagine.

Je prends l’univers dans son ensemble et je le compresse à une échelle de la même grandeur à celle d’un cerveau humain pour avoir une vision d’ensemble en masse, en taille et en volume.
Ensuite je fais la comparaison des deux cerveaux celui de l’univers dans son entier qui est compressé à la même taille et à la même échelle de grandeur que celui d’un cerveau humain, ils sont de la même grandeur en taille, en masse et en volume, vous me suivez.
Encore plus facile à imaginé encore avec de l’imagination sans limites, je me réduis à l’infiniment petit pour avoir une vue à l’intérieur d’un cerveau humain et d’habité sur une planète de la grosseur d’un atome comme on perçoit notre terre à travers cet immense univers infini.

Cet atome, ou cette petite terre comme expliquer plus haut qui est réduite à l’infiniment petit dans ce cerveau qui est humain et qui a la même échelle de grandeur par rapport à sa place actuel dans notre propre univers infini.
Comment serait perçu le cerveau humain avec cette vision imaginée sur cette petite terre de la grosseur d’une particule d’atome à l’intérieur de ce cerveau humain quand on sait que ce cerveau humain a une masse, une taille et un volume.

Comment seront perçus les neurones également dans ce cerveau humain qui transmet leurs messages à la vitesse de la lumière. Comment serait perçu ce cerveau humain en masse en taille et en volume visionné par télescope comme Hubble avec cette vue d’ensemble de cette petite terre minuscule à l’infiniment réduite à l’infiniment petit de la grosseur d’un atome comme on la perçoit à travers notre propre univers illimité mais qui est imaginé dans un cerveau humain.

Imaginée cette petite terre à l’infiniment réduit de la grosseur d’un atome comme elle parait à travers notre propre univers démesuré avec toutes ses étoiles de notre propres galaxies.
Visualisée cette perceptive à l’infiniment petite de l’intérieur de ce cerveau humain et d’y habiter sur cette particule atomique comme on y habite sur notre propre planète qui parait comme un atome à travers cet immense univers infini en fonction de sa taille, sa masse et son volume de la même façon qu’on la perçoit à travers notre incommensurable univers.
Représenter cette perspective de cette particule atomique qui symbolise la terre à son échelle de grandeur en fonction de ce cerveau humain qui représenterait l’univers à l’infiniment grand, imaginé par cette perspective qui est en réalité est un cerveau humain et visionné par sa taille, sa masse et son volume représenté par cette envergure.

De la mie de pain sans doute, ce que les chercheurs verraient par télescope comme Hubble pour la structure qui relie la taille et la masse et le volume de ce cerveau humain avec la vision sur cette petite terre a l’infiniment réduite de la grosseur d’un atome dans son ensemble à l’intérieur de ce cerveau humain comme je l’ai mentionné plus haut.

Exactement la même structure comme les chercheurs scrutent notre propre univers avec le télescope Hubble lorsqu’ils explorent notre propre univers quand on sait que le cerveau humain a une structure qui est solide par sa taille, sa masse et son volume qui le relie ensemble pour en faire un tout.

Le volume et la taille de ce cerveau représenteraient l’univers à l’infini étant donné la dimension qu’on aurait sur cette petite terre atomique par rapport à l’ensemble de la masse imaginé en volume de ce cerceau visionné par télescopes comme Hubble.
La masse qui relie le cerveau pour en faire sa taille et son volume aurait une sorte fibre comme une sorte de structure solide ressemblant à de la mie de pain exactement comme les chercheurs dans ce domaine le voient de nos jours.
Après toute l’intelligence COSMIQUE a bien y pensé à pas de règle ni de critère établi en fonction de l’échelle de grandeur pour que la vie et l’ordre y règne à son rythme.
Nous en sommes la graine qui anime cet ensemble de ce GRAND TOUT COSMIQUE et nous en faisons partie intégrante. L’ensemble de tout cette COSMOLOGIE a les mêmes lois et les mêmes règle bien établies que ce soit a l’échelle de l’infiniment grand ou l’infiniment petit.

Pour les neurones des petits points lumineux sans doutent comme on perçoit les étoiles ou les galaxies en réalité vue de notre propre terre par télescope.

Notre cerveau est alimenté par les neurones qui transmettent leurs messages à vitesse de la lumière et ces messages se rendre là ou ils doivent se rendre si on peut l’expliquer ainsi et personne peut nier le contraire.
La manière la plus simple à comprendre pour exprimer ma pensée est sans doute de comparer la nature dans son ensemble par exemple.

La nature reproduit exactement sa ressemblance sois en plus grand ou en plus petit de ce qui a été déjà pensé et réfléchit à l’avance par le Créateur ou les Créateurs qui ont créé la vie intelligente dans son ensemble.
Si on peut s’exprimer ainsi et selon la logique de ce qui est déjà créé nous faisons partie intégrante de cette nature des espèces de vie intelligente exactement comme la nature dans son ensemble si nous suivons sa logique et son évolution dans sa totalité également.
Pour bien éclairer ma pensée exemple : une femme lorsqu’elle donner naissance, elle va donner naissance à un autre être humain semblable aux autres par le fonctionnement et l’apparence physique également ça ne sera pas un arbre exemple ou autre chose.
Notre cerveau devrait lui aussi être reproduit et fonctionné exactement comme un principe qui a été pensé et réfléchit à l’avance de ce qui s’est déjà créé pourquoi il en serait autrement par déduction.

Notre cerveau est un univers dans son ensemble et qui est reconstruit à une échelle infiniment plus petite dans sa totalité mais semblable à notre propre univers universel sans doute après tout qu’est-ce qu’univers et pourquoi il en serait autrement.
Nous avons une vision ou une perspective restreinte des choses de la vie intelligente à travers l’univers vu de notre planète par rapport au reste de ce qui se trouve à travers l’univers dans son entier. Ce qui existe au-delà de la terre où de ce que nous percevions comme image de l’univers avec un télescope, notre vison par télescope ne fait que scruté qu’une mini infime petite partie de cette immense univers dans sa totalité.

Notre compréhension en grande partie de notre propre cerveau et sur le reste de l’univers dans sa totalité est vague et même nulle, il n’y a personne de notre monde pour nous l’expliquer clairement et nous démontrer de quoi il en est également.

La seule façon de pouvoir visualiser l’univers dans sa totalité est d’y aller par l’imagination avec une ouverture d’esprit sans limites. Par déduction et aussi par la logique due déjà créée des choses de la vie intelligente comme la reproduction de la vie intelligente et de la nature dans sa totalité que se sois : en plus petit ou en plus grand ça demeure toujours le même principe de reproduction exemple en comparaison comme mentionnée plus haut.

Il ne faut pas oublier que nous avons près de dix milles ans d’évolution et qu’à partie du dernier siècle nous ne faisons que piétiner encore en ce sens.

Notre propre évolution a pris un autre tournant depuis l’événement de la roue et puis de l’électricité qui a découlé sur l’électronique et par la suite les ordinateurs qui en ce sens vont contribuer beaucoup dans un proche avenir de pouvoir visualisé où imaginer les fonctionnements de la vie intelligente en général.

Nous en sommes encore à l’âge de pierre à bien parler par rapport aux centaines de milliards d’années d’existence de l’univers et notre compréhension sur cette existence en est qu’au stade d’un enfant qui commence à peine à parler ou à comprendre.
Une chose est sur et c’est certain que nous vivons... mais comment fonctionnent les messages, les idées, nos pensées que nous enregistrons à chaque seconde dans notre cerveau et en plus de où cela vient ces idées et ces messages ces pensées qui dépassent bien souvent notre compréhension dans bien des cas et qui sont transmis par les neurones et qui semble venir de sait trop ou sous forme de pensée.

En somme si les neurones de notre cerveau voyagent à la vitesse de la lumière pour transmettre des messages, des idées, des pensées, il est permis de croire qu’il en est de même pour les étoiles par déduction.
Les étoiles seraient les neurones et le véhicule de cet immense cerveau pour transmettre des messages tout comme notre cerveau avec les neurones est le véhicule qui transmet les messages si on suit cette logique de l’infiniment petit et de l’infiniment grand du déjà créé de la vie intelligente comme visionné sur cet atome dans un cerveau humain.

Après tout, les neurones imaginés et visionné depuis la perspective d’un atome dans un être humain seraient perçus comment pensez-vous. En ce qui me conserve cette forme seraient perçues comme des point lumineux qui brillent au loin comme des étoiles et exactement comme dans notre propre univers vu de notre propre planète bleu.

Comment Miller qui décrivait une cellule vivante à la fin des années 1970.



Une cellule qui compte dans les dix milles milliards d’atomes. Si on pouvait l’agrandir jusqu'à une taille de 20 km les atomes auraient : la taille des boules de billards. À sa surface, on verrait des millions d’accès s’ouvrant et se fermant pour laisser passer le flux continu de matériaux et de matière entrant et sortant. À l’intérieur, on contemplerait un monde d’une complexité ahurissante : un réseau de couloirs et de canaux allant dans toutes les directions. Certains conduisant à la banque mémoire centrale au noyau, d’autres aux unités de traitement et d’assemblage. Le noyau lui-même serait une vaste chambre sphérique de plus d’un km de chaînes torsadées de molécules d’ADN bien empilées en rangées ordonnées.

Le problème des chercheurs dans la matière vivante se sont heurté à la synthèse des molécules géantes de la vie, qui sont les protéines et les acides nucléiques soit ADN et ARN. Voici le problème : dans la matière vivante, les protéines sont synthétisées par l’ADN alors que la synthèse de l’ARN nécessite la présence de certaines protéines sont les enzymes.

Les chercheurs tourne en rond et c’est l’histoire de l’œuf et de la poule et parallèlement avec d’autres chercheurs à savoir comment c’est formé l’UNIVERS avec la théorie du BIG-BANG.

Chaque cellule est un hologramme du corps humain et chaque humain est une cellule de l'humanité.

On a observé les chromosomes pour la première fois à la fin du XIXe siècle. 

Ils ont la forme d'un bâtonnet chez la plupart des espèces animales et végétales. L'ADN des chromosomes constitue le matériel héréditaire de la cellule et est transmis de génération en génération de cellules, il est donc le support de l'information génétique. Plus l'espèce est évoluée, plus son ADN est compacté et empaqueté par des protéines structurales. Les chromosomes se trouvent dans les cellules de tous les êtres vivants, en nombre variable et spécifique à chaque espèce.  L'espèce humaine en compte 46.

L'ADN est le principal constituant des chromosomes, c'est pourquoi il est libre à l'intérieur des cellules dépourvues de noyau comme les bactéries, tandis qu'il est enfermé dans le noyau des cellules eucaryotes. La molécule d'ADN est l'une des plus grosses molécules que l'on connaisse. Les deux brins de l'ADN sont reliés entre eux au niveau des bases azotées par des liaisons hydrogène.

LA Vie a besoin d’atomes ayant la propriété de s’unir pour former des molécules de taille exceptionnelle...

Par le même contexte, les noyaux des atomes ont tous LA VIE INTELLIGENTE en sois pour que l’ordre y règne avec les mêmes caractéristiques d’un univers à l’infiniment petit en expansion.

 Un atome est environ 103 fois plus gros que son noyau. Par analogie, si le stade Olympique était l'atome, une tête d'épingle serait le noyau de cet atome.

Peut-on déduire : que l’atome est un univers semblable au nôtre dans sa totalité à l’infiniment petit.

C'est ce cette façon que Miller qui décrivait une cellule vivante à la fin des années 1970

Par déduction pour emplifier mes dires:
Tout est rond et toute forme de vie intelligente a la forme d'un OEUF avant l'éclosion.
Les atomes sont de forme ronde et c'est comme un oeuf
Une cellule sont de forme ronde et c'est comme un oeuf
Le spermatozoïde perdra alors son flagelle, et seule la tête se retrouve à l'intérieur. Ensuite les noyaux se rejoignent, en vue de constituer les 23 paires de chromosomes. L'œuf va poursuivre son chemin tout en se divisan

Un cerveau c'est de forme ronde et c'est un oeuf par déduction

Par logique l'infiniment petit est semblable a l'infiniment plus grand

Les planètes sont tous de forme ronde
Les étoiles sont tous de forme ronde

LA Vie a besoin d’atomes ayant la propriété de s’unir pour former des molécules de taille exceptionnelle...

Par le même contexte, les noyaux des atomes ont tous LA VIE INTELLIGENTE en sois pour que l’ordre y règne avec les mêmes caractéristiques d’un univers à l’infiniment petit en expansion.


Par la même logique si tout forme de vie intelligente est un oeuf avant éclosion et de forme ronde il est permis de dire que notre univers est rond aussi comme un cerveau humain avec une masse une taille et un volume pour faire une cellule avant éclosion aussi pour conclure l'histoire se répète.

L'oeuf ou la poule

La poule sait qu'elle va pondre un oeuf et l'oeuf ne sait pas qu'il va pondre un oeuf a un moment donné mais... ont le sait s'y il ne se retrouve pas au menu du petit déjeuné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Nascar
Dinosaure 3
Dinosaure 3


Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 64
Localisation (Pays,ville,etc) : Quebec
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Tout se passe a l'infiniment plus vite a l'infiniment petit   Jeu 15 Juil 2010 - 17:47


Avec une imagination fertile on peut poursuivre avec d’autre donné en ce qui concerne l infiniment grand et l’infiniment petit par rapport a notre échelle de grandeur qui se situ entre c’est du monde de l’infiniment grand et l’infiniment petit.

En regard avec notre échelle de grandeur l’infiniment grand nous semble très au ralenti vue de notre planète.

Les étoiles semblent demeurées au beau fixe toujours au même endroit vue de notre planète.

En fais notre univers semble figer dans le formol a vrai dire.

Il en est rien si on poursuit la logique avec l’infiniment petit alors que tout semble bougé a la vitesse supérieur pour ne pas dire a la vitesse de l’éclair toujours avec un regard en rapport a notre échelle de grandeur de ce que nous voyons tous les jours de notre vie.

Tous a l’infiniment petit se passe beaucoup plus vite et la duré de vie est limité de beaucoup plus vite que la notre en comparant les deux échelles de grandeur de notre monde et de l‘infiniment petit.

Une recherche sur le web sur la duré de vie a l’infiniment petit.

La duré de vie du neutron hors du noyau de l'atome est de 15 minutes
Une fois libéré du noyau de l’atome, le neutron a une durée de vie qui est en moyenne de 886,8 secondes, soit environ 14,8 minutes, plus ou moins 3,4 secondes. Tel est le résultat des dernières mesures effectuées au National Institute of Standards and Technology (Etats-Unis). Ce résultat, le plus précis jamais réalisé en utilisant des faisceaux de neutrons, est l’aboutissement de dix ans de travail.

La disparition du neutron signifie sa désintégration en d’autres particules. Celles-ci incluent les protons, dont la charge est positive. Les chercheurs ont fait passer un faisceau de neutrons dans un système vide. Les protons qui apparaissaient à mesure que les neutrons se désintégraient, étaient capturés et dénombrés à l’aide d’un collecteur électromagnétique.

La nouvelle valeur de la durée de vie du neutron s’accorde avec la théorie. Elle devrait aider les scientifiques à mieux comprendre le phénomène de création de matière aux débuts de l’Univers.

Les résultats de ces recherches sont publiés dans la revue Physical Review Letters du 10 octobre 2003.


Je ne suis pas un scientifique je fais juste un raisonnement par la logique sur un regard d’une vue d’ensemble avec mon imagination en comparaison de deux mondes donc les échelles de grandeur sont différente. Nous avons notre échelle de grandeur se rapportant a nous pour se situé comme Miller la fait en décrivant une cellule vivante de l’infiniment petit avec une échelle de grandeur comme comparaison.

Un regard de comparaison un peut comme ceci:

Une cellule qui compte dans les dix milles milliards d’atomes. Si on pouvait l’agrandir jusqu'à une taille de 20 km les atomes auraient : la taille des boules de billards. À sa surface, on verrait des millions d’accès s’ouvrant et se fermant pour laisser passer le flux continu de matériaux et de matière entrant et sortant. À l’intérieur, on contemplerait un monde d’une complexité ahurissante : un réseau de couloirs et de canaux allant dans toutes les directions. Certains conduisant à la banque mémoire centrale au noyau, d’autres aux unités de traitement et d’assemblage. Le noyau lui-même serait une vaste chambre sphérique de plus d’un km de chaînes torsadées de molécules d’ADN bien empilées en rangées ordonnées.

Je pense que 15 minutes a l’infiniment petit en évaluant l’échelle de grandeur en rapport a notre échelle de grandeur c’est pratiquement une vie entière de 100 ans ou peut-être 2,5 milliards d’années après tout si vous suivez cette logique.

Tous se passe beaucoup plus vite a l’infiniment petit en comparaison de notre échelle de grandeur.

La c’est juste la comparaison de notre monde.

Il y a 2,5 milliards d‘années, l'oxygène a fait son apparition avec les
plantes. L'air est devient respirable. L'histoire du cosmos est
une longue saga d'environ 13,7 milliards.

Nous sommes a l’infiniment petit avec cette vue d’ensemble du cosmos un peut comme la comparaison de notre monde et l’infiniment petit cité plus haut.

Nous vivions pourtant sur un atome avec cette vue d’ensemble de l’univers.

Pourtant nous sommes des milliards d’individus vivant plus petit que cette atomes avec cette vue d’ensemble de l’univers.

C’es-tu mal comparé si je fais la comparaison de notre monde avec l’infiniment petit qui n’est pas trop différent de l’infiniment grand en ce qui concerne la vie intelligente.

Rien ne se gréé seul.

J’ai écris plus haut que j’imaginais souvent que nous vivions dans un immense cerveau identique a un cerveau humain et que les étoiles qui brillent dans notre ciel en serait les neurones.

Après tout les neurones de notre cerveau sont d’infime particule de matière atomique après tout et si je me situais a l’intérieur de mon cerveau avec une vue comme déjà imaginé. Cette infime particule atomique serait perçu comme des points lumineux et on sait qu’un étoile n’est pas juste un point lumineux dans notre univers a bien y pensé.

Si vous comparez les échelles de grandeurs d’un cerveau humain qui serait un univers dans son ensemble avec une taille une masse et un volume alors les neurones seraient perçu comme des étoiles de notre monde imaginé de cette perspective a une autre échelle de grandeur.

Les étoiles sont des neurones qui parcourent cette immense cerveau et leur éclat mette des milliers d’années a parvenir sur notre monde.

Notre mémoire qui a enregistrer tout de notre vécu et tous ce que nos yeux ont vue durant notre vie entière pour loger nos informations a quelque part dans notre cerveau.

Ses infos que nous enregistrons dans notre mémoire sont sur quelque choses pour les stoker comme

sur des particules atomiques a l’infiniment petit dans notre cerveau pour y avons accès en tout temps.


Tous est compressé a infiniment petit après tout dans notre cerveau et a vitesse supérieur en plus.

Tout se passe à l’infiniment plus vite et à l’infiniment plus petit une fois que nous avons enregistré cette information dans notre cerveau. C’est notre univers en sommes et on a pas parler de l’imagination de chacun de nous.

Nos pensez a bien y pensé sont du domaine de l’infiniment petit et quand on veut qu’elle prenne forme ce n’est pas une mince affaire de les transférer grandeur nature.

Même qu’il y a des gens qui transforment leurs pensées en construisant des choses démesurées comme des gratte ciel ou choses du genre qui nous semble démesurer. Pourtant c’est sorti tout droit de l’infiniment petit de notre cerveau qui est juste de la pensée après tout et qui prends forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Nascar
Dinosaure 3
Dinosaure 3


Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 64
Localisation (Pays,ville,etc) : Quebec
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Ma reponse   Jeu 15 Juil 2010 - 20:44

De nature simple et réservé suis franc et je n'aime pas parler pour ne rien dire.

Bien en contact avec moi-même par la méditation, il n'y a rien qui tourmente mon esprit ni mon mental. Je suis bien en PAIX avec moi-même et un passé bien réglé.

Vivre l'instant présent derrière le passé et le futur est la clef de ma philosophie.

J'ai vécu des vies passées en te cherchant et je ne t'ai pas retrouvée ma douce moitié...

J'ai voyagé de réincarnation en réincarnation et j'ai acquéri de la connaissance et de la sagesse afin de te retrouver ma douce moitié...

Serais-tu présente ici ma douce moitié à nouveau pour ne faire qu'UN...

Tant qu'a chercher l'improbable autant rechercher l'autre moitié qui manque de moi-même...

Si ça existait, on l'aurait...

Je pense que je vais aller méditer sur ça... si ça existait, on l'aurait...

Quelle joie j'aurais si ça existait...

Ce qu'Avoir aurait voulu être...Être s'est fait avoir...

La morale.. Personne ne veut se faire AVOIR parce que ÊTRE c'est exister, donc...

Exister... C'est réfléchir au présent... Le présent réfléchie l'ÊTRE de chacun de nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?   Aujourd'hui à 2:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Exister, est-ce profiter de l’instant présent ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profiter d'un instant.
» Se sentir exister par rapport à quoi, à qui ?
» Le plaisir d'exister
» Pogo Instant Digital Camera
» collection de cobra : ma collection pour l'instant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Philosophie-
Sauter vers: